Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

L'UE s'entend avec l'Afghanistan sur la gestion des flux migratoires

L'Union européenne a annoncé lundi être parvenue à un "arrangement" avec l'Afghanistan sur la gestion des flux migratoires, destiné notamment à faciliter les retours des Afghans déboutés de l'asile dans l'Union, à la veille d'une conférence de donateurs organisée à Bruxelles.

Ce protocole d'accord a été adopté jeudi dernier par le conseil de l'UE, qui représente les 28 Etats membres, a précisé à l'AFP une source européenne. Mais des discussions sur le début de sa mise en application doivent se tenir mardi à Bruxelles, où est attendu le président afghan Ashraf Ghani, à l'occasion d'une conférence de donateurs prévue sur deux jours.

"Un travail supplémentaire en ce qui concerne la mise en oeuvre va se faire dans les prochains jours (...) c'est un processus très intense qui va se poursuivre", a déclaré lundi une porte-parole de l'UE, Maja Kocijancic, lors de la conférence de presse quotidienne de la Commission européenne.

L'Afghanistan a été après la Syrie le deuxième pourvoyeur de demandeurs d'asile dans l'UE en 2015 (près de 180.000). Cette tendance se confirme en 2016, et sur le seul deuxième trimestre 50.300 Afghans ont déposé une première demande d'asile dans l'UE (16% du total), dont les deux tiers en Allemagne, d'après l'office de statistiques Eurostat.

Dans le cadre de l'accord, l'Afghanistan s'engage notamment à faciliter le retour de ses ressortissants qui auront été déboutés de leur demande d'asile "une fois toutes les procédures épuisées". Il est aussi question d'"explorer la possibilité de construire à l'aéroport de Kaboul un terminal dédié aux retours" par des vols non réguliers, d'après un document de travail qui a servi de base à l'aval des 28. Le nombre de ressortissants afghans réadmis contre leur gré serait "limité à 50 par vol lors des six premiers mois suivant la signature de la déclaration", est-il précisé.

De hauts responsables européens avaient démenti la semaine dernière que l'UE ait fixé l'objectif de faire réadmettre dans leur pays 80.000 Afghans actuellement en situation irrégulière dans l'Union, un chiffre évoqué dans un document de travail de la Commission datant de mars.

"Nous ne commentons pas les informations de presse", a simplement répondu lundi Maja Kocijancic, alors que le quotidien britannique The Guardian a repris la semaine dernière ce chiffre de 80.000 retours, parlant d'"un ultimatum secret de l'UE à l'Afghanistan" pour que l'aide financière soit reconduite à l'occasion de la conférence internationale de Bruxelles.

La porte-parole de l'UE a souligné que la "plateforme de travail" négociée avec le gouvernement afghan serait "bien sûr complètement en conformité avec les normes internationales et complètement respectueuse des principes pertinents comme celui du non refoulement".


L'Union européenne a annoncé lundi être parvenue à un "arrangement" avec l'Afghanistan sur la gestion des flux migratoires, destiné notamment à faciliter les retours des Afghans déboutés de l'asile dans l'Union, à la veille d'une conférence de donateurs organisée à Bruxelles.

Ce protocole d'accord a été adopté jeudi dernier par le conseil de l'UE, qui représente les...