Dernières Infos

Philippines : libération d'un otage norvégien du groupe Abou Sayyaf

AFP
17/09/2016

Un Norvégien détenu depuis un an par le groupe islamiste Abou Sayyaf dans le sud des Philippines a été libéré samedi, et sera rapidement remis à des responsables, ont annoncé les autorités.

Le Norvégien Kjartan Sekkingstad faisait partie d'un groupe de quatre personnes enlevées en septembre 2015 par ce mouvement armé, responsable d'enlèvements crapuleux et de décapitations d'otages.

Un conseiller du président philippin Rodrigo Duterte a indiqué que Sekkingstad avait été libéré mais se trouvait toujours aux mains de rebelles musulmans à Sulu, un archipel connu pour être un repaire d'activistes. "Il a été libéré par ses ravisseurs mais restera cette nuit dans le camp de Nur Misuari (...) en raison des fortes pluies", a déclaré à l'AFP le conseiller du président, Jesus Dureza.
"Il se porte bien", a-t-il ajouté, précisant que Sekkingstad serait remis aux autorités dimanche et transporté par voie aérienne à Davao dans le sud du pays.

Nur Misuari est le fondateur et dirigeant du Front Moro de libération nationale (MNLF) avec lequel le gouvernement mène actuellement des négociations de paix et qui a contribué à sécuriser la libération de Sekkingstad.
Le porte-parole du président, Martin Andanar, a déclaré à l'AFP que Duterte se rendait à Davao pour accueillir l'ex-otage.

Kjartan Sekkingstad avait kidnappé en même temps que deux Canadiens, Robert Hall et John Ridsdel et une Philippine, Marites Flor, alors qu'ils se trouvaient à bord de yachts, dans une station balnéaire touristique sur l'île de Samal, à environ 500 kilomètres à l'ouest de Sulu.
Les deux Canadiens ont été décapités en avril et juin derniers. L'otage philippine a été libérée en juin, grâce à l'intervention du président et de ses proches.

Abou Sayyaf est une ramification extrémiste de l'insurrection séparatiste musulmane qui a fait plus de 100.000 morts depuis les années 1970 dans le sud des Philippines, pays d'Asie du Sud-Est composé à très grande majorité de catholiques fervents.
Considéré comme une organisation terroriste par Washington, il a été fondé au début des années 1990 avec des financements du réseau el-Qaëda d'Oussama Ben Laden.
Le mois dernier le président Duterte a ordonné une offensive militaire dans le sud des Philippines contre ce groupe, lors de laquelle 15 soldats et 32 activistes ont été tués, selon l'armée.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué