Diaspora

Les Libanais de France : pour que le feu n’atteigne pas l’Hexagone

Opinion
N. F. | OLJ
01/08/2016

La France est entrée dans le cycle de violence qui secoue le bassin méditerranéen. Les derniers attentats, dont celui du 14 juillet à Nice, risquent de n'en être que les prémices. Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, les guerres se sont succédé en Palestine, au Liban, en Algérie, en Yougoslavie, en Libye et actuellement en Syrie, entraînant destructions et reconstructions. Il est urgent d'éviter que l'incendie ne se propage à la France.
Les Libanais se sentent directement concernés par ces événements, car ceux qui s'attaquent à la France s'attaquent de facto au Liban, qui reste solidement attaché à l'Hexagone par des liens historiques. Défendre les valeurs universelles de pacifisme et de coexistence religieuse, tel est l'un des principaux objectifs de la jeunesse franco-libanaise, bien implantée sur tout le territoire français et très active dans tous les domaines.
L'expérience libanaise est aujourd'hui incontournable, avec la mise en relief du dialogue islamo-chrétien, qui permet une meilleure compréhension de l'autre en jugulant le fanatisme et en cernant les ennemis. S'engager pour la stabilité de la France est aujourd'hui perçu comme une priorité par les communautés libanaises dans le monde, appelées avec les États membres de la Francophonie à développer un grand mouvement de solidarité avec ce pays.

N. F.

À la une

Retour au dossier "Diaspora"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les matchs d’aujourd’hui

  • Portugal
    Maroc

    20/06

    15h00 (GMT+3)

  • Uruguay
    Arabie Saoudite

    20/06

    18h00 (GMT+3)

  • Iran
    Espagne

    20/06

    21h00 (GMT+3)

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué