Dernières Infos

Cisjordanie: des ambassadeurs européens inquiets des démolitions israéliennes

AFP
19/07/2016

Huit ambassadeurs européens ont exprimé leur inquiétude à propos de la démolition et la confiscation de biens destinés à des communautés vulnérables en Cisjordanie occupée, dans une lettre à l'armée israélienne dont l'AFP s'est procurée une copie mardi.

Ce message a été envoyé le 7 juillet, à la suite de la démolition de structures financées par des aides internationales et destinées à des communautés de bédouins dans le territoire palestinien occupé par Israël.
"Le fait que l'assistance humanitaire fournie au nom de principes humanitaires soit confisquée suscite une profonde inquiétude", souligne la lettre adressée à Yoav Mordechai, chef de l'organisme du ministère de la Défense chargé de la coordination des activités gouvernementales israéliennes dans les territoires palestiniens (COGAT).

Elle estime à 64.500 euros le montant de ces confiscations, notamment de caravanes d'habitation dont devaient bénéficier 75 personnes.
"Le matériel de secours ne devrait pas être réquisitionné, confisqué, exproprié ou faire l'objet d'ingérences" israéliennes, ont poursuivi les ambassadeurs d'Allemagne, d'Espagne, d'Italie, de Suède, de Suisse, de Belgique, d'Irlande et de Norvège.

Le général Mordechai a transmis les remarques des ambassadeurs au ministère israélien des Affaires étrangères, qui à son tour accuse les donateurs d'être impliqués dans des constructions "illégales".
"Israël est un Etat de droit et ne peut pas accepter des constructions illégales, qu'elles soient le fait d'éléments locaux ou qu'elles soient financées ou aidées par des éléments étrangers", a indiqué le ministère des Affaires étrangères à l'AFP.

Plus tôt cette année, les Nations unies avait déploré que les démolitions d'habitations de Palestiniens et d'autres constructions bénéficiant d'une aide internationale avait atteint un niveau "alarmant".
"Israël se doit en tant que puissance occupante, répondre aux besoins élémentaires de la population", rappelle la lettre des ambassadeurs européens.

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon OLJ, vous devez au préalable vous identifier.