X

Liban

Les militaires récompensés pour leur connaissance du français

Cérémonie

Mercredi 1er juin a eu lieu la remise de prix aux lauréats du concours francophone, mis en place dans le cadre de la coopération militaire franco-libanaise.

07/06/2016

Un dîner en l'honneur des lauréats du « jeu de la langue et de la culture françaises » a été organisé au Hilton Habtoor, à Beyrouth, le 1er juin. Cette cérémonie de remise de prix, si elle représente une parenthèse au sein de tout un programme bilatéral mis en place il y a une dizaine d'années, n'en reste pas moins un événement chaleureux, attendu de tous.
Le programme, qui a pour but de développer la francophonie au sein de l'armée libanaise en prévoyant dans ce cadre une formation de cinquante heures de cours de français dispensée aux officiers et sous-officiers, a connu un essor remarquable au cours des dernières années. Les centres linguistiques se sont multipliés au sein de l'armée libanaise, si bien que les formateurs peuvent dorénavant accorder une attention particulière aux élèves n'ayant qu'une connaissance très approximative de
la langue française.
La coopération linguistique s'épanouit et semble susciter un engouement croissant au sein de l'armée, puisque pas moins de 6 000 élèves militaires se sont prêtés cette année au jeu du concours. Placée sous le patronage de l'ambassadeur de France, Emmanuel Bonne, qui a rappelé l'engagement de l'armée libanaise pour la défense du pays et son statut d'institution nationale au service de tous les Libanais, la soirée était présidée par le général Maroun Hitti, sous-chef « plans » de l'état-major de l'armée libanaise, ainsi que par le colonel Christian Herrou, attaché de défense à l'ambassade de France. Elle était organisée par le lieutenant-colonel Fabien, en charge du développement du programme linguistique mis en place entre les armées française et libanaise.
Ce dîner de prestige est une tradition annuelle qui rassemble des militaires francophones enthousiastes, ainsi que leurs formateurs et les sponsors qui financent le programme. Des responsables de l'académie militaire et de l'Institut français ont également participé à la cérémonie, ouverte par l'ambassadeur, qui a remis le premier prix du concours à un officier. Les autres prix ont été remis aux lauréats par les représentants des nombreuses entreprises partenaires, qui permettent de faire vivre et fleurir le programme.
Au total, quelque 127 invités ont pu se délecter d'un menu gastronomique français dans l'ambiance musicale chaleureuse du quartette Clémence de Tournemire, venu spécialement de France pour une courte période de festivités à l'occasion de la Semaine de la culture et de la gastronomie françaises accueillie par l'hôtel.

« Même les militaires peuvent avoir une âme de poète »
Le concours, qui s'est tenu un mois avant la soirée de remise de prix, avait cette année pour thème principal « la poésie », car « même les militaires peuvent avoir une âme de poète », a fait remarquer Emmanuel Bonne. « Je participe à la compétition tous les ans, mais cette année les épreuves se sont révélées être particulièrement difficiles », a souligné un officier supérieur en évoquant le poème que les participants ont dû élaborer lors du jeu de français.
Au-delà de sa dimension strictement ludique, ce concours permet de valoriser les efforts conduits, dans le cadre de la coopération militaire bilatérale, pour renforcer la place du français au sein de l'armée libanaise et faire vivre ainsi un pan important de la francophonie libanaise.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué