Dernières Infos

Chine: un proche de l'ex-président Hu Jintao déféré en justice pour corruption

AFP
13/05/2016

Un proche conseiller de l'ex-président chinois Hu Jintao, déjà exclu du Parti communiste pour des accusations d'abus de pouvoir et de corruption, va être déféré en justice, a annoncé vendredi l'agence Chine nouvelle.

Ling Jihua était tombé en disgrâce après la révélation de la mort accidentelle de son fils en mars 2012 au volant d'une Ferrari, en compagnie de deux jeunes femmes dénudées.

"Ling Jihua a été inculpé pour avoir touché des pots-de-vin, s'être procuré illégalement des secrets d'État et pour des abus de pouvoir", a indiqué l'agence officielle chinoise citant le Parquet de la Cour suprême, sans autre détail.

Ce haut responsable, âgé de 60 ans, était l'un des plus proches conseillers de l'ex-président Hu Jintao.
Xi Jinping, son successeur, mène une féroce campagne anticorruption à la faveur de laquelle, selon les analystes, il élimine aussi ses adversaires politiques.

Le Parti communiste chinois (PCC) avait annoncé en juillet l'an dernier l'exclusion de ses rangs de Ling Jihua, accusé d'avoir enfreint la "discipline politique", d'avoir profité de son pouvoir pour obtenir des faveurs sexuelles et d'avoir commis des adultères.

Ling Jihua avait fait sa carrière dans l'ombre de Hu Jintao, avec qui il partageait un creuset commun, la Ligue de la jeunesse communiste (LJC), la pépinière de cadres du PCC à laquelle le président Xi semble vouloir couper les ailes depuis un certain temps.

Hu Jintao garde un profil extrêmement bas depuis que Xi Jinping lui a succédé à la tête du PCC en 2012, et à la tête de l'État l'année suivante.

Le scandale lié à la mort de son fils avait empêché Ling Jihua d'accéder au bureau politique en 2012.
L'opinion chinoise s'était indignée de ce qu'un fils de dirigeant puisse se procurer une voiture de plus de 700.000 euros. Les deux jeunes femmes qui l'accompagnaient avaient été grièvement blessées et l'une d'elles serait décédée par la suite.

Nommé directeur en 2007 du puissant Bureau des affaires générales du comité central du PCC, Ling Jihua est également formellement inculpé désormais d'obtention illégale de "secrets d'État" et d'une "grande quantité de biens". "Des accusations extrêmement graves", a souligné le Parquet sur son site internet, suggérant ainsi la tenue prochaine d'un procès soigneusement orchestré qui devrait se conclure par une peine de prison ferme.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Ziyad MAKHOUL

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Devoirs de l’homme

Décryptage de Scarlett HADDAD

Aoun déterminé à renvoyer la balle gouvernementale dans le camp du Parlement

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué