X

La Dernière

Elle est différente, c’est tout...

En librairie

« Petite pépite » de Nada Matta, une déclaration d'amour en paroles, mais surtout en dessins.

Fady NOUN | OLJ
06/05/2016

Un album de dessins légendés sera signé demain samedi par Nada Matta à la Librairie Antoine – Souks de Beyrouth*. Petite Pépite met en scène une mère qui cherche une robe, des chaussures, un jeu ou un livre pour sa petite fille. À chaque fois, il lui faut expliquer qu'elle est différente, mais qu'elle n'est ni une extraterrestre, ni un lutin, ni une sirène. C'est presque une petite fée, car elle est un peu magique et qu'elle vit dans l'instant.
Cette déclaration d'amour, Nada Matta l'adresse à sa petite fille trisomique. Et elle nous entraîne, de page en page, par le biais de questions et réponses, à la découverte de cette « différence », incitant chacun à prendre le temps de découvrir et d'aimer.
« L'idée d'écrire ce livre m'est venue quand j'étais à Paris et qu'à chaque fois que je voulais faire un achat pour ma plus jeune fille, on me demandait son âge, et que je devais ajuster ma réponse à sa situation particulière, explique Nada Matta. De fil en aiguille, la répétition de cette question de l'âge, tellement naturelle, m'a inspirée. C'était un bon départ pour éveiller la curiosité, aller plus loin. »
Petite pépite, c'est le livre d'une artiste qui a accompagné un texte fait de brèves légendes (sauf en dernière page), de magnifiques compositions graphiques, mêlant les pinèdes et les plages libanaises à des portraits de son enfant, dans un même élan de création et d'amour.
« J'aime dessiner des moments du quotidien, intensément vécus. Ce sont les dessins qui, dans le livre, expriment la magie de l'instant. Le texte est volontairement minimaliste », explique-t-elle. « Ce n'est pas pour défendre une cause que j'ai fait ce livre, reprend, légèrement agacée, Nada Matta. Mais j'ai voulu dire comment il est possible, face à une réalité difficile, de se laisser transformer et de découvrir un trésor. »
La victoire sur eux-mêmes que les parents d'un enfant trisomique doivent réaliser, les réticences, les résistances, se devinent facilement toutefois. Mais que leur enfant soit « normal » ou « différent », un père, une mère, devront nécessairement se laisser polir par l'inexplicable. Il y a des limites aux réponses que l'on peut s'attendre à recevoir à des questions d'infinies
résonances.
« Face à la différence, n'importe quelle différence, nous passons tous par les mêmes étapes de rejet puis de découverte », reprend-elle.
D'une certaine manière, le trait du dessin de Nada Matta, à la fois vulnérable et sûr, est une forme de réponse humaine à la question qu'elle se pose ou qu'on imagine qu'elle pourrait se poser. Le style, c'est l'homme, dit la formule. En l'occurrence, le style, c'est l'artiste. « À travers le dessin, je suis en contact avec ce qui m'habite intérieurement, et cela m'aide à appréhender ce que j'ai à vivre en général. »
Les dessins originaux du livre de Nada Matta ne sont pas à vendre. Ils sont trop chargés affectivement, explique-t-elle. Toutefois, Zaarura éditions, la maison d'édition de gravures de Fadi Mogabgab, prépare une édition limitée, sous forme de coffret de gravures, de Petite Pépite.

*Petite pépite, de Nada Matta, éditions Memo (Paris). Deux séances de lecture suivies d'une signature à la Librairie Antoine (Beirut Souks), demain samedi 7 mai, 11-13 heures et 15-18 heures. Parallèlement, Nada Matta exposera des dessins à l'encre de Chine dont la vente se fera au profit de l'Irap (Institut de rééducation audiophonétique).

Bio Express

Née en 1968, Nada Matta est mère de sept enfants. Elle a fait des études à l'ATEP-Paris (Arts et techniques d'environnement publicitaire), et suivi une formation de danse avec Alain et Françoise Chantraine. Un nombre limité de ses gravures est présenté à la galerie Fadi Mogabgab (Gemmayzé). Elle a déjà exposé en France dans le cadre des Parcours d'artistes à Metz, en 2013.

À la une

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Entre les États-Unis et le Liban, des relations qui se compliquent

Commentaire de Anthony SAMRANI

MBS et le retour de flammes

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants