X

Liban

À quand une réelle inclusion des handicapés ?

Social
OLJ
18/12/2015

Un projet sur l'inclusion des handicapés dans la société a été clôturé hier par le British Council et l'Union des handicapés du Liban, au cours d'une cérémonie parrainée par le ministre d'État pour la Réforme administrative, Nabil de Freige.
Le projet, financé par l'Union européenne, exécuté durant trois ans, a principalement consisté à construire des ponts entre les associations civiles, les administrations officielles et les médias.
Des sessions de formation ont été organisées dans 19 ministères, résultant en des initiatives visant à créer un milieu de travail plus compatible avec les besoins des personnes à mobilité réduite, mais qui n'en constituent pas moins un potentiel social énorme. Enfin, des guides ont été préparés pour servir aux campagnes de sensibilisation.
Les handicapés ne représentent pas moins de 15 % de la population et restent très marginalisés dans le monde du travail et de l'éducation, la loi qui devait assurer leurs droits, votée en 2000, étant restée lettre morte.
C'est ce qu'on dégage du discours prononcé par la présidente de l'Union des handicapés du Liban, Sylvana Lakkis.
Elle a souligné que le projet est intitulé « Décisions inclusives », en référence à la nécessité d'intégrer l'inclusion des handicapés dans la société au sein de toutes les politiques.
M. de Freige a précisé « n'avoir pas hésité un seul instant à demander au département concerné du ministère d'État pour la Réforme administrative de se lancer dans l'aventure de ce projet ».
Il a estimé que « cette initiative brise, par beaucoup d'aspects, les concepts rigides qui emprisonnent depuis très longtemps la question du handicap et les manières de l'aborder ».
Pour sa part, Donna McGowan, directrice du bureau national du British Council, a souligné que son institution veut appuyer de futurs leaders pour une société ouverte et inclusive. Elle a mis l'accent sur le fait que l'inclusion des handicapés est l'affaire de tous.
Enfin, Marcello Mori, de l'UE, a parlé de l'engagement de son institution envers la promotion des droits des handicapés, à travers ses nombreux programmes et stratégies.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

À Baabda, un Conseil des ministres sous pressions internes et externes

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants