Rechercher
Rechercher

Liban

Raad : L’élection présidentielle est « impossible à court terme »

Le chef du bloc parlementaire du Hezbollah, le député Mohammad Raad, a estimé hier que la solution à la crise passe par une nouvelle loi électorale et des législatives, puisque l'élection présidentielle « est impossible à court terme ».
M. Raad, qui s'exprimait hier au cours d'une cérémonie funèbre dans le village de Aba (Nabatiyé), a déclaré que « le débat qui a eu lieu à la table de dialogue s'est articulé autour de deux questions essentielles : le vide présidentiel et l'absence d'une loi électorale à même d'assurer la représentation populaire la plus juste et la plus équitable ».
« Les crises de l'électricité et des déchets ne doivent pas être résolues à la table de dialogue. Tout cela relève du gouvernement. Cependant, nous discutons du point de savoir comment sauver le pays pour qu'il ne sombre pas dans le chaos et organiser ce qui peut l'être comme convictions communes pouvant préserver la paix civile et ramener la vie politique à la normale sur base de meilleures règles de représentation. C'est ce que nous souhaitons réaliser à partir des réunions du dialogue qui se déroulent sous l'égide du président Nabih Berry », a-t-il indiqué.
« Nous évoquons tous la corruption et le laxisme dans la pratique du gouvernement, ainsi que le déficit budgétaire et les coupures de courant électrique et d'eau, de même que les routes non asphaltées, etc. Tout cela nécessite un pouvoir qui sache prendre en compte les intérêts de son peuple et qui assume la responsabilité générale vis-à-vis de ce dernier. Cependant, depuis 1992, nous n'avons pas eu une équipe qui œuvre dans cet esprit », a poursuivi M. Raad, dans une attaque ciblée contre le courant du Futur.
« La responsabilité retombe sur celui qui avait le pouvoir entre les mains depuis ce temps, et qui continue à contrôler les administrations, les appels d'offres, les adjudications et les emplois à tous les niveaux. Je doute que tout cela puisse être résolu avec le maintien de certains symboles de la corruption au sein de cette classe politique », a-t-il précisé.
« La solution pourrait se traduire par un accord sur l'une des deux questions : l'accord sur un président de la République, ce qui semble impossible à court terme, ou bien sur la loi électorale, par le biais de laquelle nous réorganiserions la Chambre et les gouvernements qui seront formés et qui se présenteront devant le Parlement », a noté Mohammad Raad.
« Certains se divertissent actuellement en se préoccupant du fait de savoir qui va remporter l'appel d'offres sur les déchets, sans voir que l'ennemi israélien prépare une nouvelle guerre », a-t-il par ailleurs ajouté.


Le chef du bloc parlementaire du Hezbollah, le député Mohammad Raad, a estimé hier que la solution à la crise passe par une nouvelle loi électorale et des législatives, puisque l'élection présidentielle « est impossible à court terme ».M. Raad, qui s'exprimait hier au cours d'une cérémonie funèbre dans le village de Aba (Nabatiyé), a déclaré que « le débat qui a eu lieu à...

commentaires (3)

"Certains se divertissent en se préoccupant du fait de savoir qui va remporter l'appel d'offres sur les déchets, sans voir qu’Israël prépare une nouvelle guerre." ! C'est Israël, ou plutôt lui qui prépare une nouvelle et "divine" guerre ! Entre celle qu'il mène déjà cahin-caha en sa sœur-syrie, et cette "proche" nouvelle et "divine" guerre contre Äsraël, il ne sait plus où donner de la Grosse tête, le Tonnerre pour archi-Rien !

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

13 h 47, le 17 septembre 2015

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • "Certains se divertissent en se préoccupant du fait de savoir qui va remporter l'appel d'offres sur les déchets, sans voir qu’Israël prépare une nouvelle guerre." ! C'est Israël, ou plutôt lui qui prépare une nouvelle et "divine" guerre ! Entre celle qu'il mène déjà cahin-caha en sa sœur-syrie, et cette "proche" nouvelle et "divine" guerre contre Äsraël, il ne sait plus où donner de la Grosse tête, le Tonnerre pour archi-Rien !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    13 h 47, le 17 septembre 2015

  • VOILÀ L'OISEAU DE MAUVAIS AUGURE ! IL ATTEND LES DÉVELOPPEMENTS RÉGIONAUX ET SURTOUT EN SYRIE... LE LIBAN ET LES LIBANAIS SONT LES OTAGES DE CES MESSIEURS... LES NULLITÉS DE L'AUTRE BORD DEVRAIENT SE MOUVOIR EN CONSÉQUENCE...

    L,AUTHENTIQUE LIBRE EXPRESSION.

    11 h 23, le 17 septembre 2015

  • L"élection présidentielle impossible à court terme? On se demande bien pourquoi. Ce n'est pourtant pas bien compliqué: il suffit que les députés fassent leur devoir en se rendant place de l'Etoile et votent. Où est donc le problème?

    Yves Prevost

    06 h 52, le 17 septembre 2015

Retour en haut