X

Sport

Plongée en apnée entre Bouar et Tabarja

Sports aquatiques

Le Lebanon Water Festival a organisé, au cours du week-end dernier, un concours qui a été un réel succès.

M. H. | OLJ
08/09/2015 | 00h00

Le Lebanon Water Festival a organisé, au cours du week-end écoulé, un concours d'apnée en poids constant entre les municipalités de Bouar et de Tabarja. L'événement, qui a regroupé 12 plongeurs et qui a été un réel succès, a été organisé en collaboration avec Wissam el-Sabeh Ayoun, lequel y a participé en tant que juge principal. Signalons que, la semaine prochaine, Wissam el-Sabeh Ayoun va représenter le Liban aux championnats du monde d'apnée, à Chypre. Marwan Hariri, instructeur de plongée en apnée et détenteur du record libanais en poids constant (50 m), d'immersion libre (43 m) et de poids constant sans palmes (32 m), était également l'un des principaux organisateurs du concours.
L'apnée requiert beaucoup de support technique ; l'événement du week-end a donc nécessité la collaboration du club de plongée sous-marine Narcosis Diving Facilities, situé au Four Stars Resort à Ghazir, lequel a fourni des bateaux et des plongeurs de soutien pour assurer la sécurité des participants. La Croix-Rouge, les gardes-côtes et la Défense civile étaient également présents pour assurer la sécurité du concours. Voici les résultats :

Catégorie 31 à 40 m
1. Bilal Ramadan 40/42 m en 2' 06''
2. Hussein Rmeiti 36 m en 1' 32''
3. Ali Loz 35,02 m en 1' 32''

Catégorie 21 à 30 m
1. Hussein Madi 30,8 m en 1' 12''
2. Mosaab Hariri 27,5 m en 0' 57''
3. Hael Molky 25,6 en 0' 58''

De son côté, Marwan Hariri a remporté la 1re position dans la catégorie 11 à 20 m, une plongée qu'il a tentée après avoir été juge de surface pendant tout le concours. « Le concours d'apnée était le meilleur événement en termes de standards, de performance et d'organisation. Il était également unique en son genre puisque tous les participants étaient des participants individuels, c'est-à-dire qu'ils n'appartiennent pas à des clubs. Suite à cet événement, nous sommes maintenant confiants que ce sport est sur la bonne voie et espérons qu'il continuera dans les années à venir », a souligné, avec enthousiasme, Marwan Hariri.
« Le concours a suivi toutes les règlementations internationales et s'est déroulé de façon très professionnelle. Il a un impact très positif sur le Liban puisqu'il donne la chance aux participants de se mesurer les uns aux autres dans un environnement sécuritaire. Le Lebanon Water Festival déploie beaucoup d'efforts pour le développement de ce sport, ce qui permet aux adeptes de plonger sous les normes internationales et d'avoir de la visibilité.
De tels événements montrent que le Liban peut faire aussi bien que n'importe quelle organisation internationale », a affirmé pour sa part Wissam el-Sabeh Ayoun.
« Les concours de plongée permettent aux apnéistes, novices et expérimentés, de tester leurs compétences dans un environnement organisé et sécurisé. Nous voulons donner aux athlètes comme Marwan Hariri et les autres, qui représentent déjà le Liban à un niveau international, la chance de pratiquer leur sport dans leur pays, tout en préparant le Liban à recevoir de futurs concours internationaux, lesquels pourraient être gérés par la Fédération libanaise », avance de son côté Annette Khoury, cofondatrice du Lebanon Water Festival.
Le Liban a une longue tradition de plongée en apnée pour la collecte d'éponges et la pêche sous-marine. Le concours avait pour objectif de professionnaliser ce sport et de s'assurer qu'il soit pratiqué selon les standards et normes de sécurité internationaux. L'apnée en poids constant est le type de plongée le plus commun et consiste en une épreuve de profondeur et de respiration. L'apnéiste doit nager en utilisant ses palmes jusqu'à une profondeur prédéterminée et doit revenir à la surface sans aide, et avec tout son équipement.
Étant donné que la sécurité et le respect des normes internationales sont la première préoccupation du Lebanon Water Festival, le concours d'apnée était basé sur la planification par les participants de leur plongée. Chaque apnéiste devait au préalable communiquer la profondeur et la durée de sa plongée.
Les plongeurs étaient en outre tenus de respecter la profondeur choisie et les mesures techniques, sous peine de recevoir une pénalité du juge principal.

M. H.

À la une

Retour à la page "Sport"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué