Liban

Joumblatt évoque une collusion entre Assad et Israël contre les druzes

Syrie

Hamadé rejoint la position du chef du PSP, Arslane et Wahhab s'en écartent toujours.

OLJ
24/06/2015

Le chef du Parti socialiste progressiste, Walid Joumblatt, a une fois de plus pressé hier les druzes de Syrie de s'éloigner du régime de Bachar el-Assad, de ne pas entrer en zizanie avec la communauté sunnite majoritaire de ce pays et a dénoncé à ce propos une collusion entre Israël et ce régime.
Dans un tweet, le leader druze a évoqué un « plan de discorde israélo-syrien ayant pour but de semer la zizanie entre les druzes, les habitants du Hauran et la communauté sunnite ».
Dans la province de Soueida (Sud), dont la population est à majorité druze, un groupe nommé le Bouclier de la patrie, « qui est un gang de chabbiha relevant du régime syrien » et qui comprend des éléments druzes, a « arrêté, torturé et tué trois Bédouins », a-t-il dit, dénonçant ainsi des hommes de sa propre communauté pour épargner à la minorité druze de Syrie de payer un lourd tribut dans la guerre.
Il a par ailleurs affirmé que « le maître de (l'ancien ministre libanais) Michel Samaha, Ali Mamlouk », conseiller en matière de sécurité du président syrien, « s'est réuni récemment avec les cheikhs Akl druzes et les a incités à mener des provocations ». « D'ailleurs, c'est bien son métier d'inciter aux crimes et aux massacres, a-t-il ajouté. De plus, l'un des plus importants symboles de l'administration israélienne, Ayoub Kara (homme politique israélien appartenant à la communauté druze), qui est proche du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, se démène pour assurer ses services – c'est-à-dire les services des Israéliens – aux druzes de Syrie. »
Lançant un appel aux membres de sa communauté en Syrie, le chef du PSP a souligné : « Il faudra que les sages de Jabal el-Arab (Soueida) se rendent compte du complot qui se tisse contre eux et qui vise à semer la discorde entre les druzes, les habitants du Hauran et les Bédouins arabes de Soueïda. »
Moins d'une semaine après les massacres de Qalb Lozeh, dans la province d'Idleb (Nord), perpétrés par des miliciens du Front al-Nosra contre plus de 20 villageois de la communauté druze, un autre massacre a été commis sur des Bédouins de Soueida, alors que sur le plateau du Golan (occupé et annexé par Israël), des blessés de l'opposition syrienne, qui se trouvaient à bord d'une ambulance israélienne, ont été lynchés par des druzes.
Le député et ancien ministre Marwan Hamadé a soutenu dans une déclaration la position prise par M. Joumblatt, mettant en garde lui aussi contre « un complot ourdi par le régime de Bachar el-Assad et par l'État hébreu contre la communauté druze de Syrie ». Dénonçant les membres de sa communauté qui se sont attaqués dimanche dans le village de Majdel Chams à l'ambulance transportant deux blessés de l'opposition syrienne, il a dit : « C'est une honte. De telles actions ne font pas partie des us et coutumes druzes. À partir du Mont-Liban, qui a fait face à l'invasion israélienne et à l'occupation syrienne, nous appelons nos frères à Soueida, dans le Golan et à Jabal al-Summak à trancher, à prendre la bonne voie et à faire chuter le régime de Bachar el-Assad avant qu'il ne détruise ce qui reste de la Syrie et de son peuple parmi lequel figure notre communauté druze. »
À l'inverse, l'ancien ministre Wi'am Wahhab a affirmé dans un communiqué que « Soueida a déjà fait son choix, celui de l'État syrien et de l'armée arabe syrienne qui sont les seuls garants de la sécurité du peuple syrien ». Il a aussi appelé « les druzes de Soueida à veiller sur leurs frères bédouins arabes qui vivent avec eux, depuis plusieurs siècles, dans la même province ».
De son côté, l'ancien député Fayçal Daoud, également proche du régime syrien, a salué le lynchage de blessés de l'opposition syrienne au Golan, en estimant qu'il s'agissait d'une « opération menée par des hommes de la communauté druze à l'intérieur de la Palestine occupée contre les Israéliens et leurs alliés du Front al-Nosra ».
Enfin, le député Talal Arslane a rendu hommage, dans un communiqué, aux habitants de Majdel Chams, estimant qu'ils « resteront un exemple à suivre par tous les druzes de la région ».
Par ailleurs, Taymour Joumblatt, le fils du chef du PSP, a reçu hier une délégation de comités de jeunes de divers partis, notamment le courant du Futur, le mouvement Amal, les Forces libanaises, les Kataëb, le PNL, le Mouvement de l'indépendance et le Renouveau démocratique. Cette délégation s'est rendue à la résidence de M. Joumblatt à Clemenceau pour présenter ses condoléances suite au massacre du village de Qalb Lozeh.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Conférence de Bruxelles : des divergences de fond sur un dossier sensible

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Soutenez notre indépendance!