X

Auto

Le Cedar Racing Team organise les retrouvailles d’un pilote de F1 avec son bolide... 40 ans plus tard

20/04/2015

L'histoire commence il y a quarante ans. Un vent de folie souffle sur la formule 1 qui entame sa nouvelle saison avec un parterre de pilotes des plus talentueux dont Emerson Fittipaldi, Jochen Mass, Jacky Ickx, Nikki Lauda, Graham Hill et le téméraire et spectaculaire Jean-Pierre Jarier. Ce dernier se retrouve au volant de la Shadow DN5, produit du constructeur américain Don Nikkols et du brillant ingénieur automobile Tony Southgate. Jarier débute la saison en trombe. Aux deux premières courses en Argentine et au Brésil, il est en pole position et signe de nouveaux records du tour.
Mais des problèmes de fiabilité viennent entraver sa lancée et pour mettre fin à la spirale d'incidents, Jarier se fait tasser contre le rail de sécurité à Monaco alors qu'il s'apprêtait à doubler Nikki Lauda, compromettant ainsi ses chances au championnat.
Jarier poursuit sa carrière en F1 jusqu'en 1983 passant ensuite à la série Porsche Supercup pendant que la Shadow DN5 se refait une beauté et participe à des courses de démonstration aux États-Unis.
L'auto dans sa livrée d'origine est acquise par le Cedar Racing Team en 2013 et débute aux mains du pilote (et dentiste) Grégoire Audi une nouvelle carrière en F1 historique. Après une préparation complète, les tests d'usage et l'ajout – non sans une certaine émotion – d'un drapeau libanais sur la carrosserie, la Shadow et le « hakim » rentrent au club très sélect de la F1 historique et se retrouvent à Silverstone et Spa Francochamps deux années de suite en 2013 et 2014, à Monaco en 2014 et sur le circuit de Goodwood dans le Sussex en Angleterre, les 28 et 29 mars dernier.
C'est donc sur ce circuit mythique et haut lieu du sport automobile mondial que le Cedar Racing Team décida d'inscrire deux autos de son écurie grandissante : la Shadow DN5 et la Cooper-Climax T49 « Monaco » pilotée par Tarek Mahmoud. C'est aussi à Goodwood et avec émotion et nostalgie, que Grégoire Audi a partagé le volant de la Shadow avec Jean-Pierre Jarier, une vraie légende de la F1.
Week-end exceptionnel où nos pilotes Tarek et Greg se sont délectés avec les nombreuses anecdotes et échos de la F1 de l'époque, racontés par le fort sympathique Jarier en compagnie de ses vieux complices Derek Bell et Jochen Mass.

À la une

Retour à la page "Auto"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le commandant en chef de l’armée et l’agenda politique

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants