X

Sport

Adieu, champion !

Élie Naassan, lutteur émérite et membre éminent de la Fédération libanaise, est décédé samedi dernier.

Joe MEZHER | OLJ
09/04/2015 | 00h12

Né à Beyrouth (Achrafieh/Saïfi) en 1931, le champion de lutte Élie Nicolas Naassan est décédé le samedi 4 avril 2015. Membre éminent de la Fédération libanaise de lutte, il fut l'un des précurseurs de ce sport au pays du Cèdre en tant qu'athlète, champion, arbitre, entraîneur et dirigeant.
Élie Naassan avait entamé sa carrière sportive en 1948. Depuis, il avait enchaîné les prix et les sacres, devenant un habitué des podiums et des honneurs. En 1950, il avait été sacré champion du Liban (poids plume) et avait réussi à conserver sa couronne pendant vingt ans, jusqu'en 1970. Dans les championnats arabes, Élie Naassan avait décroché la médaille d'argent en 1953 à Alexandrie (Égypte). En 1957, à Beyrouth, il prenait sa revanche en ceignant la médaille d'or. Il devait confirmer par la suite sa stature de champion international en empochant l'or pour la seconde fois, en 1961, au Maroc.
Auparavant, en championnats méditerranéens, Élie Naassan avait gravi en 1951 la troisième marche du podium à Alexandrie (lutte libre). Quatre ans plus tard, en 1955, à Barcelone, il décrochait de nouveau le bronze (lutte gréco-romaine). Et en 1959, à Beyrouth, il gagnait de haute lutte sa troisième médaille d'or (la seconde dans l'ordre après celle déjà décrochée en 1957 à Beyrouth également).
Enfin, en 1953 à Naples, lors des championnats du monde de lutte, Élie Naassan avait accroché une médaille de bronze de plus à son palmarès.
Homme de poigne, si l'on peut dire, cet athlète hors pair avait consacré sa vie à développer son sport au Liban et à former des générations de lutteurs qui se sont illustrés au pays et ailleurs. Mais dans le long combat de la vie, il aura finalement perdu son dernier match... Adieu, champion !

À la une

Retour à la page "Sport"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

L’arnaque à la libanaise

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Soutenez notre indépendance!