Rechercher
Rechercher

Liban

La vente de poussins teints enfin interdite !

Dans cette photo prise en 2012, des poussins teints en plusieurs couleurs sont vendus par des marchands ambulants dans les rues, une pratique absurde qui se perpétue depuis de nombreuses années. Joseph Eid/AFP

Tous ceux qu'écœure, à chaque fête de Pâques, la vente de poussins multicolores dans la rue peuvent dorénavant se réjouir : cette pratique absurde vient d'être interdite par le mohafez de Beyrouth Ziad Chbib. Celui-ci a annoncé cette mesure par la phrase suivante sur sa page Facebook : « Dans un effort visant à protéger autant les enfants que les animaux, le mohafez de Beyrouth Ziad Chbib a publié une décision interdisant la vente de poussins, particulièrement ceux qui ont été teints, à Beyrouth. »
Dans des commentaires publiés sur le même réseau social, les associations de protection des animaux Animals Lebanon (AL) et Beta se sont félicitées de cette « excellente » décision. AL rappelle que « ces poussins sont gardés durant des jours entiers au soleil, sans boire ni manger, et vendus pour des sommes aussi modiques que mille livres libanaises, pour finalement être abandonnés ».
Ces poussins ne devraient donc pas être vendus cette saison dans la capitale. Reste à savoir si des décisions similaires seront prises dans d'autres régions.

Tous ceux qu'écœure, à chaque fête de Pâques, la vente de poussins multicolores dans la rue peuvent dorénavant se réjouir : cette pratique absurde vient d'être interdite par le mohafez de Beyrouth Ziad Chbib. Celui-ci a annoncé cette mesure par la phrase suivante sur sa page Facebook : « Dans un effort visant à protéger autant les enfants que les animaux, le mohafez de Beyrouth...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut