Rechercher
Rechercher

Liban

L’un après l’autre, les Libanais expulsés des Émirats arrivent à l’AIB

Aucune raison officielle n'a été avancée pour l'heure sur les raisons derrière l'expulsion de 70 Libanais des Émirats arabes unis qui ont donné aux personnes visées 24 heures pour quitter le territoire. Prise vendredi dernier, cette mesure devait notamment toucher 63 ressortissants libanais chiites.
Sept d'entre eux sont déjà arrivés à Beyrouth, en provenance d'Abou Dhabi, de Dubaï, de Charjah et de Aajman. Trois personnes sont arrivées de Charjah hier matin, quatre autres samedi. Aucune déclaration n'a été faite à leur arrivée et leurs noms sont restés confidentiels. D'autres sont attendus dans les prochaines heures.
Selon l'agence al-Markaziya, qui cite des sources parlementaires informées du 14 Mars, la position du gouverneur de Dubaï a reflété la réalité de ce qui s'est passé, à savoir que cette mesure n'a visé aucun autre Libanais aux Émirats dont le nombre s'élève à plusieurs milliers. Seuls 70 d'entre eux ont été concernés par la mesure d'expulsion, et ce à cause de soupçons qui pèsent sur eux. Ils sont accusés d'être impliqués dans des questions sécuritaires liées à des transferts de sommes d'argent sous couvert de collecte de dons pour le bénéfice du Hezbollah. Les transferts se faisaient vraisemblablement dans le cadre d'opérations de blanchiment d'argent. Les sources ont précisé que les autorités émiraties surveillaient ces transactions de près depuis un certain temps.
De Charm el-Cheikh où il se trouve dans le cadre d'une conférence, le Premier ministre Tammam Salam, qui s'est réuni avec le gouverneur de Dubaï, cheikh Mohammad ben Rached al-Maktoum, a insisté sur l'importance des relations entre le Liban et les EAU dans tous les domaines, soulignant « l'attachement des Libanais à la sécurité des Émirats ».

Aucune raison officielle n'a été avancée pour l'heure sur les raisons derrière l'expulsion de 70 Libanais des Émirats arabes unis qui ont donné aux personnes visées 24 heures pour quitter le territoire. Prise vendredi dernier, cette mesure devait notamment toucher 63 ressortissants libanais chiites.Sept d'entre eux sont déjà arrivés à Beyrouth, en provenance d'Abou Dhabi, de Dubaï, de...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut