Dernières Infos

L'EI fait exploser un pont clé dans la région de Tikrit en Irak

AFP
10/03/2015

Le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a fait exploser mardi l'unique pont sur le fleuve du Tigre dans la région de Tikrit pour ralentir la progression des troupes irakiennes qui veulent lui reprendre cette ville du nord de l'Irak, selon des responsables.

Au 9e jour de leur offensive, les forces de sécurité, aidées de milices chiites et de tribus sunnites, se trouvaient aux abords de Tikrit et encerclaient quasi-totalement cette ville stratégique aux mains de l'EI depuis neuf mois, située à 160 km au nord de Bagdad.
Elles tentent de resserrer l'étau autour des jihadistes à Tikrit afin de leur couper totalement les lignes de ravitaillement, avant de lancer l'assaut, selon les responsables.

Depuis le lancement de leur offensive le 2 mars, les troupes irakiennes ont réussi à avancer en direction de Tikrit, malgré une résistance des jihadistes, et ont aussi encerclé, sur leur chemin, les localités proches d'Al-Alam et d'Al-Dour.
"Daech (un acronyme en arabe de l'EI) a fait exploser le pont. Toute la partie de l'extrémité ouest du pont s'est écroulée", a dit un colonel de police dans la région.
Selon un lieutenant-colonel de l'armée, "leur objectif est de ralentir l'avancée des troupes irakiennes car le pont est la seule voie pour entrer dans Tikrit à partir de l'est".

Le village d'Albou Ajil, repris dimanche par les forces pro-gouvernementales, est situé à l'est du Tigre, de même que la localité d'Al-Alam, où les jihadistes chassés des zones rurales sont en train de se regrouper.
Al-Dour, l'autre localité où les combattants de l'EI résistent aussi, est située à l'ouest du fleuve.

Cette offensive est la plus importante menée par les forces armées qui ont réussi à reprendre du terrain vers la fin 2014 après leur déroute au début de l'offensive fulgurante de l'EI en juin 2014 qui lui a permis de s'emparer de vastes pans de territoire à l'est à l'ouest et au nord de Bagdad.

Quelque 30 00 hommes avaient été mobilisés pour cette opération appuyée par les forces aériennes irakiennes. La coalition internationale dirigée par les Etats-Unis et qui mènent des frappes quotidiennes sur les positions de l'EI en Irak n'est pas intervenue jusque-là dans cette opération.

Selon des informations non confirmées, l'EI aurait seulement quelques centaines de combattants à l'intérieur de Tikrit, située sur la route entre Bagdad et Mossoul.
Mais l'avancée des forces de sécurité a été ralentie par le grand nombre de bombes placées aux alentours de la ville par les jihadistes.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué