X

Sport

Pari 100 % électrique pour le buggy Acciona au Dakar

Auto-Moto
OLJ
10/01/2015 | 00h00

Des batteries de plus d'une tonne et demie, à changer tous les 250 km : en plus des Andes ou du désert de l'Atacama, c'est un défi logistique qu'affronte le buggy Acciona, premier véhicule 100 % électrique de l'histoire à prendre le départ du rallye Dakar.
Faute de capacité de stockage des batteries au lithium, limitées à 240 kWH, Albert Bosch et Agustin Paya devront donc « faire le plein » tous les 250 km environ. Histoire de ne pas se retrouver à plat... À chaque fois l'opération sera la même pour les deux Espagnols : rendez-vous avec un des deux camions d'assistance de l'équipe, équipés d'une petite grue, et une heure de travail, pour sortir les piles vides et les remplacer par des batteries chargées à bloc ! « En fait, nous sommes une deux roues motrices avec le poids d'un 4 x 4 », souriait samedi dernier Agustin Paya, le copilote, au sujet du poids de ces batteries, dont chaque pack pèse 410 kg. Presque le poids d'un moteur classique !

Amateur d'exploits
Pour Pio Cabanillas, directeur de ce projet au sein d'Acciona, géant espagnol du BTP et des énergies renouvelables, le fait de prendre le départ était déjà une victoire : « Maintenant, nous allons seulement essayer d'écrire encore un peu plus l'histoire chaque jour, en terminant une étape, puis une autre. »
L'idée de faire un Dakar 100 % électrique est lancée en 2013 par Acciona. Après avoir tenté l'équivalent dans le monde de la voile, un Vendée Globe sans une goutte de gazole à bord, y compris pour le moteur, 100 % électrique, et dans le monde de la glace, avec la traversée de l'Antarctique en traîneau tracté par le vent. Le premier moteur envisagé était supposé combiner hydrogène et électricité. Puis le pari du tout électrique a été lancé, sur la base d'un châssis de buggy, désossé et transformé pour créer de la place pour les batteries.
Deux ans plus tard, le bolide est donc prêt, pour un budget de moins de 500 000 euros, selon Acciona. Le moteur, de 80 kg pour une puissance de 220 kWatt, soit environ 300 CV, a été conçu par l'entreprise américaine UQM. Le GPS est alimenté par cellules solaires, et le buggy Acciona 100 % EcoPowered a bien pris le départ dimanche dernier à Buenos Aires.
Amateur d'exploits, après avoir traversé l'Antarctique à pied en solo jusqu'au pôle Sud ou avoir grimpé l'Everest, Albert Bosch s'est attaqué à un nouveau sommet. Et il s'est préparé pour cela, en emmenant son véhicule dans les dunes du Sud marocain et les canyons arides du nord de l'Espagne. Reste maintenant à prouver que le projet est viable. Avant de songer à être compétitif, « dans quatre à cinq ans », selon Agustin Paya.
(Source : AFP)

À la une

Retour à la page "Sport"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.