X

Diaspora

Un pont entre Los Angeles et Beyrouth

Diaspora

L'association « The Los Angeles Beirut Sister Cities Committee » a été établie en août 2005. Sa mission : créer un pont amical de compréhension entre les habitants de ces deux cités, et développer des échanges culturels, sociaux et d'affaires.

Naji FARAH | OLJ
05/01/2015

Dans une lettre adressée aux membres et amis de l'association « The Los Angeles Beirut Sister Cities Committee », la présidente sortante, Joanna Medawar Nachef, joint à ses vœux un bilan des dernières réalisations de l'association. Remerciant le comité de direction nouvellement élu qui prendra en charge cette institution, elle félicite plus particulièrement le nouveau président Tony Morillo, qui avait servi à ses côtés comme vice-président, ainsi que son épouse Najwa, « ce magnifique couple », pour leur action philanthropique au sein de nombreuses ONG, et ce depuis plusieurs années.
Saluant la vision de M. Morillo qui a anticipé la croissance remarquable de l'association, Mme Nachef insiste sur sa générosité à divers niveaux amenant l'unité et répandant la bonté à travers la communauté. Elle conclut son discours par un rappel des principales actions récentes de l'organisation, comme le dîner de gala annuel, le projet pilote d'échange entre élèves-ingénieurs de Los Angeles et de Beyrouth, et le concert donné par l'Orchestre philharmonique libanais qu'elle a dirigé lors de sa récente visite au Liban en novembre dernier.

Dîner de gala à Hollywood et échanges universitaires
Le dîner de gala annuel de l'association s'est par ailleurs tenu au Taglyan Complex à Hollywood le 7 novembre dernier. Diverses personnalités de Los Angeles, membres et amis de la communauté libanaise, ont participé à cet événement mondain au cours duquel une levée de fonds a été effectuée en vue de financer le programme d'échange universitaire. Parmi elles, figuraient Mitch O'Farrell et Adib Kassis, récompensés pour leur action, ainsi que Tom LaBonge, Dennis Zine, James Kaddo, Nadim Costa, Tom Gilmore, Amira Matar et le maire Eric Garceltti, qui avait initié dix ans auparavant le projet de jumelage entre Los Angeles et Beyrouth.
Un bilan du premier programme d'échange d'étudiants, qui s'était tenu du 8 au 23 septembre dernier, a été présenté à l'assistance. Quatre étudiants en génie de trois universités libanaises s'étaient déplacés à Los Angeles pour un stage de deux semaines, après un processus de sélection : il s'agit de Maha Mrad et Abeer Haddad (AUB), Rached Rached (Université de Balamand) et Joe Karam (Lebanese American University). Ils avaient visité les principales installations de la ville, des entreprises de travaux publics et de géotechnique, et participé à des tables rondes avec des étudiants américains, sans oublier les visites culturelles incluant Disneyland et Beverly Hills. Les nouvelles idées, expériences et compétences acquises seront partagées avec leurs collègues au Liban afin qu'ils puissent les mettre en œuvre.

Cette page est réalisée en collaboration avec l'Association RJLiban.
E-mail : monde@rjliban.com – www.rjliban.com

À la une

Retour au dossier "Diaspora"

Dernières infos

Les matchs d’aujourd’hui

  • Angleterre
    Panama

    24/06

    15h00 (GMT+3)

  • Japon
    Sénégal

    24/06

    18h00 (GMT+3)

  • Pologne
    Colombie

    24/06

    21h00 (GMT+3)

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué