Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde

Afflux record à Kerbala, un mort dans une attaque

Des millions de fidèles s'apprêtent à marquer dans la ville sainte de Kerbala en Irak l'une des plus importantes commémorations du calendrier religieux chiite. Un important dispositif de sécurité est en place pour prévenir tout attentat contre la foule des pèlerins massés pour l'Arbaïn (le quarantième), l'un des plus grands rassemblements religieux au monde qui marque la fin des 40 jours de deuil après l'anniversaire de la mort de l'imam Hussein, petit-fils du prophète Mohammad et qui se termine aujourd'hui.
Mais malgré les mesures de sécurité renforcées, une personne a été tuée et quatre blessées dans la chute d'obus sur la zone de Souk al-Basra, à sept kilomètres à l'ouest du centre de Kerbala, selon un colonel de la police. Les victimes sont des habitants et non des pèlerins. En outre, trois personnes ont péri dans une bousculade alors qu'ils traversaient la frontière depuis l'Iran, selon le porte-parole du Croissant-Rouge.

« Canons de l'enfer »
Par ailleurs, l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) a rapporté hier qu'en Syrie, des mortiers artisanaux propulsant des bonbonnes de gaz remplies d'explosifs, surnommés « canons de l'enfer » et utilisés par les rebelles syriens, ont provoqué la mort de 311 civils entre juillet et décembre, pour la plupart à Alep. Plus de 700 personnes ont également été blessées pendant les six derniers mois.


Des millions de fidèles s'apprêtent à marquer dans la ville sainte de Kerbala en Irak l'une des plus importantes commémorations du calendrier religieux chiite. Un important dispositif de sécurité est en place pour prévenir tout attentat contre la foule des pèlerins massés pour l'Arbaïn (le quarantième), l'un des plus grands rassemblements religieux au monde qui marque la fin des 40...

commentaires (0)

Commentaires (0)