X

Moyen Orient et Monde

L’armée irakienne brise le siège d’Amerli

Offensive

L'armée US a procédé à de nouvelles frappes aériennes sur des positions des jihadistes de l'EI près du barrage stratégique de Mossoul.

OLJ
01/09/2014

L'armée irakienne, appuyée par des milliers de miliciens, a brisé hier le siège de la ville turcomane chiite d'Amerli, enregistrant une rare victoire dans son combat contre les jihadistes de l'État islamique (EI).
En effet, bénéficiant d'un soutien aérien irakien mais aussi américain, les soldats, appuyés également dans leur assaut lancé samedi par des combattants kurdes, sont parvenus à entrer dans la ville située à 160 km au nord de Bagdad, qui était complètement sécurisée en soirée, selon un colonel. « Nos forces sont entrées dans Amerli et ont brisé le siège », a confirmé de son côté le général Qassem Atta, porte-parole des services de sécurité. « Il s'agit d'un succès très important », a-t-il ajouté, soulignant que des combats avaient toujours lieu dans certains secteurs. De plus, selon un commandant de milice, des combattants kurdes et des miliciens entouraient Souleiman Bek et Yankaja, deux localités au nord d'Amerli tenues par les insurgés.
Les quelque 20 000 habitants d'Amerli ont pris les armes et résisté durant plus de deux mois à l'un des sièges les plus longs depuis le début de l'offensive jihadiste en Irak le 9 juin. Ils manquaient d'eau, de nourriture et de médicaments. Plusieurs pays occidentaux ont d'ailleurs largué de l'aide humanitaire au cours du week-end. Et « en soutien à l'opération humanitaire », les États-Unis ont procédé à « des frappes à proximité contre des terroristes de l'EI ». De son côté, l'ONU craignait un « massacre » en cas de prise de la ville par les jihadistes.
Plus au sud, à Ramadi, ville tombée dès le début de l'année aux mains d'insurgés sunnites, un double attentat-suicide contre les forces de sécurité a fait au moins 13 morts, selon la police.
Parallèlement, l'armée américaine a procédé à de nouvelles frappes aériennes sur des positions des jihadistes près du barrage stratégique de Mossoul, dans le nord de l'Irak, a annoncé samedi le Pentagone. Au total, 120 frappes ont été menées par les États-Unis depuis le 8 août.
Enfin, sur le plan militaire, l'Allemagne va faire une première livraison d'armes, 30 missiles antichars et de plusieurs milliers de fusils d'assaut, aux Kurdes pour les aider à lutter contre l'État islamique dans le nord de l'Irak, a annoncé hier soir le gouvernement allemand.

(Source : AFP)

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Émilie SUEUR

L’édito de Émilie SUEUR

Indigne pouvoir libanais

Décryptage de Scarlett HADDAD

Ultimes concertations avant les consultations

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants