Dernières Infos

Gaza: la femme et une fille du chef militaire du Hamas tuées dans un raid israélien

AFP
20/08/2014

La femme et une fille du chef militaire du Hamas ont été tuées mardi soir lors d'un raid aérien israélien à Gaza, a annoncé le mouvement islamiste palestinien tôt mercredi matin.

Dans un message sur Facebook, Moussa Abou Marzouk, numéro deux du bureau politique du Hamas, en exil, ne donne aucune précision sur le sort de Mohammed Deif, mari et père des victimes.

Il écrit en revanche qu'Israël cherchait "un prétexte pour prendre pour cible un grand responsable du Hamas".

Les services de secours palestiniens sont revenus sur un précédent bilan, mentionnant trois morts dans une frappe sur une grande maison du quartier Sheikh Radwan, dans la ville de Gaza, et ont indiqué que les victimes étaient une femme et une enfant de deux ans.

Par ailleurs, 45 personnes ont été blessées dans l'attaque, ont précisé les secours.

Il s'agit des premières victimes de raids israéliens depuis le 10 août et l'entrée en vigueur d'un cessez-le-feu, rompu mardi.

Mohammed Deif est devenu chef de la branche armée du Hamas, les Brigades Ezzedine al-Qassam, après la mort dans un raid en 2002 de son prédécesseur, Salah Chéhadé.

Israël a tenté cinq fois par le passé d'assassiner Mohammed Deif, sans y parvenir.

Depuis plus de 20 ans, cet enfant de la bande de Gaza, né en 1965 dans le camp de réfugiés de Khan Younès (sud), est mêlé aux coups les plus durs portés contre Israël: enlèvements de soldats, attentats suicide, tirs de roquettes, tunnels d'attaque...

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants