Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde

Zarif reproche aux USA « une position plus dure que celle des autres pays »

Les grandes puissances et l'Iran ont admis hier être encore loin d'un accord sur le dossier nucléaire et se préparent à un marathon de rencontres dans l'espoir d'aboutir à la date butoir du 20 juillet. La décision de se retrouver dès le 2 juillet à Vienne a été annoncée après cinq jours de dialogue difficile dans la capitale autrichienne, où les parties se sont heurtées à d'importants points de blocage. « Sur les principales questions, il n'y a pas encore d'accord. Dans certains cas, on peut entrevoir une lueur et dans d'autres pas », a déclaré le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, à la télévision iranienne depuis Vienne. De plus, le ministre iranien a reproché aux États-Unis « une position plus dure que celle des autres pays ». Les négociations de cette semaine ont été « très dures mais constructives », a déclaré de son côté Wendy Sherman, la négociatrice en chef américaine. « Nous ne savons pas encore, a-t-elle ajouté, si l'Iran est prêt à prendre toutes les mesures nécessaires pour garantir au monde que son programme nucléaire est et restera exclusivement pacifique ».


Les grandes puissances et l'Iran ont admis hier être encore loin d'un accord sur le dossier nucléaire et se préparent à un marathon de rencontres dans l'espoir d'aboutir à la date butoir du 20 juillet. La décision de se retrouver dès le 2 juillet à Vienne a été annoncée après cinq jours de dialogue difficile dans la capitale autrichienne, où les parties se sont heurtées à...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut