Moyen Orient et Monde

Désormais, tout le monde connaît Pavel Goubarev...

OLJ
10/03/2014

Son nom est devenu un symbole de résistance pour les manifestants prorusses, du risque de partition de l'Ukraine pour les autorités qui l'ont mis derrière les barreaux : Pavel Goubarev s'est imposé comme l'homme-clé des tensions séparatistes qui agitent Donetsk, dans l'est du pays.
Il y a dix jours, le patronyme était encore inconnu du grand public dans ce bastion russophone de l'est de l'ex-République soviétique. Désormais, son visage apparaît sur les pancartes lors des rassemblements des partisans d'un rattachement à Moscou de cette région minière, fief du président déchu Viktor Ianoukovitch, et sa libération est devenue la revendication numéro un du mouvement. Courts cheveux noirs, yeux clairs, Pavel Goubarev, qui a 31 ans aujourd'hui, est apparu le 3 mars, lorsqu'avec plusieurs centaines d'hommes il prend d'assaut l'administration régionale qui abrite les bureaux du gouverneur nommé par les nouvelles autorités de Kiev, le millionnaire Serguiï Tarouta. Patron d'une agence locale de publicité, il se fait alors le porte-parole des contestataires pour dénoncer le pouvoir « non légitime » des nouvelles autorités ukrainiennes et se présente comme « le gouverneur populaire », choisi par la population locale contre le gouvernement de Kiev jugé loyal aux seules régions de l'Ouest. Il sera arrêté jeudi.
Si son interpellation a conduit à un certain apaisement du mouvement au fil de la semaine, elle a électrisé ses supporters les plus fidèles qui ont réclamé sa libération et l'ont fait acclamer au cours du week-end par des milliers de personnes sur la place Lénine. « Pavel a exprimé son opinion et c'est pour cela qu'il est en prison », a lancé dans un mégaphone celui qui se présente désormais comme son « adjoint », Robert Donia. De son côté, sa femme, qui n'est apparue publiquement que dans un entretien à la chaîne russe LifeNews, a promis de « continuer sa lutte ». « Rien ne nous arrêtera », a-t-elle prévenu.

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

LA TABLE RONDE

Un nom qui fera un long chemin contre les fascistes de maidan , soutenus par la bhlerie aux abois , en ce moment ..

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Sommet de Helsinki : le Liban attend aussi...

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué