X

Culture

Abdullah Murad à la galerie Art on 56th

Expos express
OLJ
07/12/2013

Né en 1944, Abdullah Murad est un artiste syrien de grande renommée. Il est considéré comme l'un des pionniers de l'expressionnisme abstrait dans le monde arabe. Un peu l'équivalent de notre Chafic Abboud national. Ses œuvres font partie de collections privées en France, en Suisse, en Allemagne, en Turquie, en Bulgarie, à Bahreïn ou encore au musée de Charjah. Abdullah Murad, qui a à son actif de nombreuses expositions collectives et individuelles à l'international, a développé un style propre profondément influencé par l'arabesque, le fauvisme et l'abstraction. Ses peintures sont tout à la fois expérimentales et sauvages dans l'utilisation des couleurs et le coup de brosse. Composées de couches superposant une variété de détails, oscillant entre matière épaisse et strates transparentes, mixant des techniques mixtes, collages de papier journal et pigments divers, elles jouent sur les contrastes et les asymétries tout en gardant une harmonie intrigante. Accrochées jusqu'au 16 décembre à la galerie Art on 56th*, la quarantaine de ses œuvres récentes (mixed medias sur toile ainsi que des dessins et collages sur papier) valent le déplacement.

* Gemmayzé, rue Youssef Hayeck. Horaires d'ouverture : du lundi au samedi, de 10h à 19h. Tél. : 01/570331.

À la une

Retour à la page "Culture"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué