Obama tente de mettre Romney en difficulté sur les questions de société

Les positions des candidats

OLJ
29/10/2012
Voici les positions des candidats à la présidentielle américaine Barack Obama et Mitt Romney sur les questions de société :

Avortement et contraception
Mitt Romney : souhaite l’annulation de la décision historique de la Cour suprême « Roe contre Wade » (1973), qui a légalisé et encadré l’avortement dans l’ensemble des États américains. Est favorable à l’interdiction de l’avortement sauf en cas de viol, d’inceste ou de risque pour la santé ou la vie de la mère. M. Romney cesserait de subventionner les centres de planning familial. Il a aussi critiqué la réforme de la santé de Barack Obama car elle contraint les employeurs, dont les institutions religieuses, à couvrir les coûts de contraception.
Barack Obama : le président sortant, défenseur du droit à l’avortement, « croit que les choix de santé d’une femme constituent une décision personnelle, prise avec son médecin, sans interférence des hommes politiques ».

Droits des homosexuels
Mitt Romney : opposé au mariage homosexuel et aux unions civiles, et favorable à un amendement à la Constitution définissant le mariage comme une union entre un homme et une femme. S’est opposé à l’abrogation de la loi « Don’t ask, don’t tell », qui bannissait les personnes ouvertement homosexuelles de l’armée, mais a annoncé qu’il ne reviendrait pas dessus.
Barack Obama : a été le premier chef de l’exécutif américain à se prononcer en faveur du droit des homosexuels à se marier, à titre personnel toutefois, et en soulignant que cette décision de l’autoriser ou non revenait aux États.

Peine de mort
Mitt Romney : la question a rarement été abordée pendant la campagne, aucun candidat ne proposant son abolition. « J’estime que la peine de mort tend à empêcher certains des crimes les plus horribles », a dit M. Romney.
Barack Obama : autrefois opposé à la peine de mort, M. Obama la soutient lui aussi pour les crimes les plus « atroces », tout en estimant qu’elle doit rester rare.

Cannabis
Mitt Romney : opposé à la légalisation fédérale du cannabis pour raisons médicales, comme c’est déjà le cas dans plusieurs États dont la Californie.
Barack Obama : a donné l’ordre aux agences fédérales de ne pas intervenir contre les dispensaires de cannabis « médical », mais leurs gérants se sont plaints depuis d’une recrudescence de la répression. Il est lui aussi opposé à une dépénalisation.

Armes à feu
Mitt Romney : interprète strictement le deuxième amendement de la Constitution qui protège le droit des Américains à posséder une arme. S’oppose à toute nouvelle législation fédérale restreignant l’achat d’armes à feu. A reçu le soutien du puissant lobby des fabricants d’armes à feu (NRA).
Barack Obama : dit respecter le deuxième amendement, mais souhaite un renforcement des vérifications des antécédents des acheteurs d’armes.

Cellules souches
Mitt Romney : favorable à la recherche sur des cellules souches adultes, mais opposé au clonage d’embryons.
Barack Obama : a débloqué dès ses premiers mois au pouvoir la recherche sur les cellules souches embryonnaires.

Religion
Mitt Romney : s’est élevé contre les tentatives de « retirer du domaine public toute forme de reconnaissance de Dieu ». Mormon, il prie tous les soirs avant de dormir et évoque souvent Dieu dans ses discours, soulignant que « nos droits ne nous sont pas donnés par l’État mais par le Créateur ».
Barack Obama : partisan de la séparation de l’Église et de l’État, s’est dit, « en tant que citoyen et en tant que chrétien », « très attaché » à la liberté de religion. Il affirme avoir recours aux conseils de religieux pour le guider dans sa tâche.
(Source : AFP)

À la une

Retour au dossier "Obama tente de mettre Romney en difficulté sur les questions de société"

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.