X

Diaspora

Disparition d’un grand Libano-Brésilien

27/08/2012
Le 29 juillet dernier est décédé Hajj Hussein Mohammad el-Zoghbi, Libano-Brésilien de 92 ans, dans son village natal de Kamed el-Loz, dans la vallée de la Békaa. Il avait émigré au Brésil en 1950, où son épouse Sada Zoghbi lui avait donné une fille et quatre garçons.
Hajj Zoghbi travailla à ses débuts dans le commerce comme colporteur à Paraná, dans la région sud du Brésil, avant d’ouvrir une boucherie à São Paulo, puis des magasins de meubles de maison. Il se consacra aussi à la formation d’une structure pour la communauté musulmane au Brésil en collaboration avec des émigrés libanais, établissant des contacts avec plusieurs pays arabes. Plusieurs entités furent ainsi créées : œuvres de bienfaisance musulmane, écoles de langue arabe, espaces culturels et religieux dont certains sont devenus des mosquées.
Soucieux du dialogue interreligieux, Hajj Zoghbi élargit son action à de nombreux nécessiteux brésiliens, contribuant à la construction de plusieurs églises catholiques. En 1979, il fonda la Fédération des associations musulmanes du Brésil (Fambras) à São Paulo, interlocuteur de poids avec le gouvernement brésilien, pour faciliter les demandes de création de centres islamiques et de mosquées au Brésil, et pour développer les contacts religieux Brésil-Orient. Il créa également la Centrale islamique brésilienne des aliments halal (Cibal-Halla), organisation responsable de la fiscalisation de la production des aliments halal au Brésil, certifiés par les autorités musulmanes des pays arabes avec lesquels le commerce s’est grandement développé.
Hajj Zoghbi effectua plusieurs investissements au Liban, comme dernièrement la fondation du Group Zoghbi tenu par ses fils. Ils ont ainsi ouvert un grand centre commercial à Chtaura, le Prime Center, inauguré en novembre 2011 par le vice-président brésilien Michel Temer, lui aussi d’origine libanaise, en visite officielle au Liban.

À la une

Retour au dossier "Diaspora"

Dernières infos

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

D’un automne à l’autre

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants