Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde

Damas fait marcher la « planche à billets » via Moscou

La Syrie a commencé à mettre en circulation de nouveaux billets imprimés en Russie, au risque d’alimenter l’inflation, pour financer un déficit budgétaire creusé par les difficultés économiques liées aux sanctions internationales, ont annoncé des banquiers de Damas.
Quatre banquiers damascènes ont ainsi expliqué à Reuters que de nouveaux billets de banque imprimés en Russie circulaient à Damas et Alep. Aucune sanction n’empêche à l’heure actuelle les entreprises russes d’imprimer des billets pour la Syrie. « (Les Russes) ont envoyé de nouveaux échantillons de billets de banque qui ont été validés, et la première commande a été passée. Je pense que de nouveaux billets ont été injectés sur le marché », a précisé l’un des banquiers qui a requis l’anonymat.
Ces nouveaux billets sont destinés à remplacer l’ancienne livre syrienne et régler les salaires des fonctionnaires du pays. Une telle mesure pourrait néanmoins augmenter l’inflation, qui frôle déjà les 30 %, et aggraver la crise économique, selon les économistes.

La Syrie a commencé à mettre en circulation de nouveaux billets imprimés en Russie, au risque d’alimenter l’inflation, pour financer un déficit budgétaire creusé par les difficultés économiques liées aux sanctions internationales, ont annoncé des banquiers de Damas.
Quatre banquiers damascènes ont ainsi expliqué à Reuters que de nouveaux billets de banque imprimés en...

commentaires (0)

Commentaires (0)