Moyen Orient et Monde

Brèves

Jordanie
Violents affrontements à Mafraq, entre opposants et loyalistes

Des dizaines de personnes ont été blessées hier lors d’une manifestation à Mafraq, dans le nord de la Jordanie, que la police a dispersée à coups de gaz lacrymogènes après des affrontements entre des manifestants islamistes et des partisans du pouvoir. Ces violences ont opposé environ 300 islamistes à des milliers de membres de la tribu des Bani Hassan, a déclaré un porte-parole de la police, Mohammad Khatib. « Des dizaines de personnes de tous bords, y compris des policiers, ont été blessées. Mais les blessures sont mineures », a-t-il ajouté sans plus de précision. Selon des témoins, plusieurs magasins ont été détruits lors des affrontements. D’autres manifestations ont rassemblé à Amman et dans d’autres villes du pays l’opposition islamiste, les groupes de jeunes et d’autres mouvements qui réclament depuis janvier des réformes politiques et économiques ainsi que des mesures sérieuses contre la corruption.

Koweït
Nouvelle manifestation d’apatrides à Jahra

Des centaines d’apatrides au Koweït, qui réclament la nationalité de ce riche émirat du Golfe, ont manifesté hier pour la seconde semaine consécutive. Des militants, d’anciens députés et des représentants de l’organisation koweïtienne des droits de l’homme ont assisté à la manifestation à Jahra, au nord-ouest de la capitale, où la police n’est toutefois pas intervenue. La police antiémeute avait fait usage de gaz lacrymogène et de canons à eau pour disperser de précédentes manifestations d’apatrides vendredi et lundi derniers, et elle avait arrêté plus de 30 personnes. La nouvelle manifestation est survenue deux jours après l’annonce par les autorités qu’elles pourraient naturaliser 34 000 apatrides sur les 105 000 qui vivent dans l’émirat, tout en exigeant des autres de révéler leur nationalité d’origine. Les apatrides, ou bidouns en arabe, ne jouissent d’aucun droit et n’ont pas accès aux services publics, comme l’éducation et la santé, dont les Koweïtiens bénéficient gratuitement.

Soudan
L’ONU adopte une résolution sur la région disputée d’Abyei

Le Conseil de sécurité de l’ONU a demandé au Soudan et au Sud-Soudan de retirer leurs troupes de la région disputée d’Abyei. Les autorités du Soudan et du Sud-Soudan, indépendant depuis le 9 juillet, avaient conclu un accord le 20 juin prévoyant la démilitarisation de ce territoire. Mais le 30 septembre, l’ONU a indiqué qu’aucune des deux parties n’avait respecté son engagement de retirer ses forces d’Abyei. Les 15 membres du Conseil de sécurité ont demandé le retrait des troupes des deux pays dans une résolution qui étend le mandat de la Force intérimaire de sécurité des Nations unies pour Abyei (Fisnua).

Jordanie
Violents affrontements à Mafraq, entre opposants et loyalistes

Des dizaines de personnes ont été blessées hier lors d’une manifestation à Mafraq, dans le nord de la Jordanie, que la police a dispersée à coups de gaz lacrymogènes après des affrontements entre des manifestants islamistes et des partisans du pouvoir. Ces...

commentaires (0)

Commentaires (0)