Dernières Infos

Téhéran et Moscou discutent de la construction de nouvelles centrales nucléaires

AFP
21/08/2011
La Russie a fait des "propositions" à l'Iran pour la construction de nouvelles centrales nucléaires, après l'achèvement de celle de Bouchehr (sud) qui doit entrer prochainement en service, selon le chef du programme nucléaire iranien cité dimanche par les médias.
"Nous avons eu des négociations avec les Russes pour la construction de nouvelles centrales et ils nous ont fait certaines propositions", a déclaré Fereydoun Abbassi Davani, chef de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique (OIEA) cité par le quotidien Ressalat.
"Nous allons continuer à échanger des idées et des propositions jusqu'à ce que nous parvenions à un résultat clair", a-t-il ajouté.
La Russie a construit la seule et unique centrale nucléaire iranienne qui a démarré en mai à Bouchehr, sur le Golfe, et doit être raccordée au réseau électrique prochainement.
Ce projet de 1.000 mégawatts a mis plus de 35 ans à aboutir, ralenti par la révolution islamique, la guerre avec l'Irak, l'embargo occidental et de multiples problèmes techniques et financiers.
M. Abbassi Davani a souligné que tout accord futur avec Moscou serait conçu "de manière à protéger les intérêts de chacune des parties", allusion aux critiques régulièrement émises par Téhéran contre Moscou à propos de la lenteur des travaux à Bouchehr.
Le chef du programme nucléaire iranien n'a pas donné de détail sur le nombre ou la localisation des nouvelles centrales que Moscou pourrait éventuellement construire en Iran.
Il n'a pas non plus précisé si cette question avait été évoquée lors des récentes discussions entre les deux pays sur une relance des négociations entre Téhéran et les grandes puissances à propos du programme nucléaire iranien controversé.
L'Iran, condamné à six reprises par l'ONU et soumis à de sévères sanctions occidentales pour sa politique d'enrichissement d'uranium, invoque la nécessité de produire du combustible pour ses futures centrales.
Téhéran a affirmé vouloir se doter à un horizon non précisé de dix à vingt centrales d'une capacité totale de 20.000 mégawatts, mais n'a pour l'instant fait état d'aucun projet concret en dehors de Bouchehr, dont le combustible doit être fourni par la Russie.
Un appel d'offre en 2007 pour la construction de deux réacteurs supplémentaires à Bouchehr est resté sans suite, de même que l'annonce un peu plus tard d'une relance du très ancien projet de Darkhovin, proche de la frontière irakienne au sud-ouest du pays.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

L’édito de Élie FAYAD

La soixante-treizième heure

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le gouvernement se réunit aujourd’hui, mais la crise de confiance est trop profonde

Commentaire de Anthony SAMRANI

Le réveil d’une nation

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants