X

Moyen Orient et Monde

Les violences confessionnelles, un défi pour l’Égypte de l’après-Moubarak

Douze morts, plus de deux cents blessés, deux églises attaquées Au lendemain de l’attaque de deux églises et d’affrontements ayant fait 12 tués et 232 blessés entre musulmans et chrétiens au Caire, le gouvernement égyptien a assuré hier qu’il agirait d’une « main de fer » pour défendre la sécurité du pays.
OLJ
09/05/2011
Le gouvernement égyptien a assuré hier qu'il agira d'une « main de fer » pour défendre la sécurité du pays et prendra des mesures contre les attaques de lieux de culte, au lendemain d'affrontements meurtriers entre musulmans et chrétiens au Caire.
Les autorités vont « frapper d'une main de fer tous ceux qui cherchent à nuire à la sécurité de la nation », a déclaré le ministre de la Justice, Abdel Aziz al-Guindi, à l'issue d'une réunion de crise après les violences de samedi soir qu'il a imputées à une « contre-révolution » orchestrée par des fidèles de l'ex-président Hosni Moubarak. Le gouvernement va « appliquer de manière immédiate et ferme les lois qui criminalisent les attaques contre des lieux de culte et contre la liberté de croyance », a-t-il assuré, ajoutant que les lois antiterroristes seraient utilisées contre les fauteurs de troubles. Les lois sanctionnant les attaques contre l'unité nationale « prévoient des sanctions sévères et peuvent conduire à la peine de mort », a-t-il ajouté. De son côté, l'armée, dépositaire du pouvoir, a exhorté « toutes les communautés en Égypte, les jeunes de la révolution et les théologiens musulmans et chrétiens à s'opposer fermement aux tentatives de groupes obscurantistes de torpiller l'unité nationale ». L'armée a en outre annoncé qu'elle allait déférer les 190 personnes arrêtées dans le cadre de ces violences devant des tribunaux militaires.
De violents affrontements ont opposé samedi soir musulmans et chrétiens dans le quartier populaire d'Imbaba. Douze personnes ont été tuées et 232 blessées, selon un dernier bilan officiel. Les principaux heurts se sont produits autour d'une église, attaquée par des musulmans estimant qu'une chrétienne voulant se convertir à l'islam y était enfermée. Un couvre-feu a été imposé à 11h00 hier dans le secteur, jusqu'à aujourd'hui 11h00, a indiqué la télévision d'État. Une autre église a été incendiée dans ce quartier, où de nombreux soldats et policiers antiémeute ont été déployés. Hier, alors que 400 musulmans et chrétiens étaient rassemblés au Caire avant une marche pour l'unité nationale, ils ont été victimes de jets de pierres lancées par des dizaines d'hommes venus d'un quartier voisin, selon les services de sécurité, qui ont qualifié ces derniers de « voyous ». Les deux groupes ont échangé des coups et des pierres avant de se disperser.
Depuis des mois, l'Égypte connaît une montée des tensions confessionnelles, alimentée par des polémiques autour des femmes coptes qui souhaiteraient se convertir à l'islam mais seraient maintenues cloîtrées par l'Église.
(Source : AFP)

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants