Conférence

Wafaa Sleiman au congrès de l'Organisation des femmes arabes à Tunis

L'analphabétisme qui touche fortement les femmes dans les pays arabes constitue une menace pour le développement durable de leurs pays, a averti la présidente de l'Organisation des femmes arabes (OFA), mettant l'accent sur l'éducation, lors du 5e congrès de l'OFA, à Tunis, auquel a participé l'épouse du chef de l’État, Wafaa Michel Sleiman.

Wafaa Michel Sleiman au congrès de l'Organisation des femmes arabes à Tunis./

"L'analphabétisme qui frappe une forte proportion de femmes, notamment dans les campagnes, représente l'un des plus grands défis qui se posent pour nombre de nos sociétés", a déclaré Leila Ben Ali, épouse du président tunisien Zine El Abidine Ben Ali.
Mme Ben Ali s'adressait au 5e congrès de l'OFA, une instance regroupant les premières dames de 16 États parmi les 22 membres de la Ligue arabe, en présence du secrétaire général de la Ligue Amr Moussa.
Leila Ben Ali a critiqué "l'attitude" de pays arabes où l'instruction et l'emploi des femmes "suscitent encore la controverse".
Pour la première dame du Soudan, Widad Babiker, les femmes arabes sont "encore confrontées à de multiples défis dont en particulier l'analphabétisme, l'abandon scolaire et le taux élevé de mortalité maternelle et infantile".
Le congrès a réuni, jusqu'au 30 octobre, des premières dames du Liban, Égypte, Bahrein, Koweït, Soudan, Palestine et Émirats arabes unis, ainsi que des ministres d'Algérie, Libye, Maroc, Mauritanie, Oman, Yémen, Qatar et Jordanie.
La réunion sur le thème "la femme arabe, un partenaire essentiel dans le processus de développement durable" a notamment examiné une stratégie de lutte contre la violence à l'égard des femmes.


"L'analphabétisme qui frappe une forte proportion de femmes, notamment dans les campagnes, représente l'un des plus grands défis qui se posent pour nombre de nos sociétés", a déclaré Leila Ben Ali, épouse du président tunisien Zine El Abidine Ben Ali.
Mme Ben Ali s'adressait au 5e congrès de l'OFA, une instance...

commentaires (0)

Commentaires (0)