Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Guerre de Gaza

Washington va reprendre les livraisons de bombes de 500 livres à Israël

Washington va reprendre les livraisons de bombes de 500 livres à Israël

De la fumée s'élevant au-dessus de Gaza le 9 juillet 2024. Photo Jack Guez/AFP

Les États-Unis vont reprendre leurs livraisons de bombes de 500 livres (environ 227 kilos) à Israël après une pause dans les transferts en mai, selon le Washington Post. On ignore encore quand ces bombes seront envoyées à Israël.

Selon le quotidien américain, la décision d'envoyer environ 1 700 bombes à l'État hébreu fait suite à une importante campagne de pression menée par des responsables israéliens, dont le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de la Défense Yoav Gallant, ainsi que par des groupes de pression pro-israéliens au cours du mois dernier. Ces derniers accusaient l'administration Biden de retenir les transferts d'armes à Israël, une accusation que les États-Unis ont catégoriquement démentie.

Les responsables de l'administration Biden avaient déclaré que seules les livraisons de bombes de 2 000 (environ 900 kilos) et 500 livres étaient gelées, tandis que tous les autres types d'armement étaient envoyés normalement à Israël. Janet Abou-Elias, chercheuse au Center for International Policy, a déclaré au Post que, en raison de la forte densité des zones peuplées de Gaza, « la différence d'impact destructeur entre une bombe de 500 livres et une bombe de 2 000 livres est négligeable, les deux causant une destruction immense et des pertes civiles. »

Le transfert des bombes de 2 000 livres reste gelé et « en cours d'examen. »

Selon un responsable américain s'exprimant sous couvert d'anonymat, les bombes de 500 livres n'ont jamais été vraiment un problème, mais « en raison de la manière dont ces livraisons sont organisées, d'autres munitions peuvent parfois être mélangées. C'est ce qui s'est passé ici avec les bombes de 500 livres, puisque notre principale préoccupation avait été et reste l'utilisation potentielle de bombes de 2 000 livres à Rafah et ailleurs dans la bande de Gaza. »

Le gel du transfert d'armes a été largement interprété comme un avertissement à Israël pour qu'il fasse plus attention à éviter les pertes civiles à Gaza, alors que l'armée israélienne commençait à avancer vers Rafah, début mai. Plus de 38 000 personnes ont été tuées à Gaza depuis le début de la guerre le 7 octobre 2023. Malgré les déclarations du président américain Joe Biden selon lesquelles toute opération majeure à Rafah constituerait une « ligne rouge » pour lui et affecterait le soutien américain à Israël, les responsables américains ont ensuite affirmé que l'opération israélienne à Rafah n'avait jamais franchi cette ligne, même après une frappe israélienne sur un camp de tentes ayant fait au moins 46 morts.

Les États-Unis vont reprendre leurs livraisons de bombes de 500 livres (environ 227 kilos) à Israël après une pause dans les transferts en mai, selon le Washington Post. On ignore encore quand ces bombes seront envoyées à Israël.Selon le quotidien américain, la décision d'envoyer environ 1 700 bombes à l'État hébreu fait suite à une importante campagne de pression menée par des...