Rechercher
Rechercher

Des véhicules militaires israéliens manœuvrent dans la bande de Gaza, le 10 juin 2024. REUTERS/Amir Cohen

Direct Moyen-Orient

Le Hezbollah affirme avoir abattu un drone israélien de type « Hermes 900 » : Jour 248 de la guerre de Gaza

Ce qu’il faut retenir

Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken est arrivé en Israël.

Le Conseil de sécurité de l'ONU se prononcera lundi sur un projet de résolution américaine soutenant la proposition de trêve à Gaza.

Le Hamas et le Jihad islamique s'en tiennent à leurs conditions pour accepter toute proposition de cessez-le-feu.


21:02 heure de Beyrouth

Nous vous remercions d'avoir suivi notre couverture en direct de la guerre entre le Hamas et Israël.

Nous poursuivrons notre couverture du conflit dès demain matin.

20:59 heure de Beyrouth

Le point sur la situation à la frontière libano-israélienne :

- Des tirs d'artillerie israéliens ont visé Aïta el-Chaab (Bint Jbeil), ont indiqué des habitants à notre correspondant au Liban-Sud.


- Le Hezbollah a affirmé avoir pris pour cible avec succès un bâtiment utilisé par des soldats israéliens dans la colonie d'Even Menahem, en réponse aux frappes israéliennes qui ont visé les villages de Aïtaroun et Aïta el-Chaab.

20:58 heure de Beyrouth

Le Programme alimentaire mondial, en charge de l'acheminement de l'aide arrivant à Gaza via la jetée temporaire américaine, y a suspendu ses opérations pour évaluer la situation sécuritaire, a annoncé un porte-parole de l'ONU.


"Nos collègues du Programme alimentaire mondial nous disent que nous suspendons temporairement les opérations à la jetée flottante jusqu'à ce que soit menée une évaluation des conditions de sécurité pour assurer la sécurité de notre personnel et de nos partenaires", a déclaré Stéphane Dujarric, porte-parole du secrétaire général de l'ONU.


Interrogé sur les raisons de cette interruption, il a évoqué l'opération israélienne samedi pour libérer quatre otages à Nousseirat, qui selon le ministère de la Santé du Hamas a fait 274 morts et 698 blessés. "Nous avons vu ce qui s'est passé à Gaza ce week-end, nous avons vu certaines informations des médias et nous avons pris note de la déclaration publique du commandement américain Centcom disant que la jetée n'a pas été utilisée dans l'opération des forces israéliennes liées aux otages", a-t-il indiqué.


"Je pense qu'il est normal qu'après une telle opération qui a fait autant de victimes, nos collègues humanitaires fassent une pause pour examiner la situation", a-t-il ajouté, espérant que les opérations pourraient reprendre "aussi vite que possible de notre côté".

20:09 heure de Beyrouth

Le point sur la situation sécuritaire au Liban-Sud :


- Le Hezbollah a pris pour cible avec succès, à 17h25, le site israélien de Bayad Blida, en face de la localité libanaise de Blida (caza de Marjeyoun).

Il a également affirmé avoir pris pour cible un bâtiment utilisé par des soldats israéliens dans la colonie de Shtula, provoquant un incendie et faisant des morts et des blessés.


- Un drone israélien a mené un raid sur la zone située entre Aïta el-Jabal et Beit Yahoun (Bint Jbeil), selon une source sécuritaire.


- Des tirs d'artillerie israéliens ont visé la zone située entre Kawzah et Ramiyé (Bint Jbeil), selon des habitants. 

19:56 heure de Beyrouth

Le Pentagone a cherché aujourd'hui à dissiper ce qu'il a qualifié de fausses perceptions selon lesquelles Israël aurait organisé une partie de ses opérations de sauvetage d'otages sur la jetée flottante de l'armée américaine au large de Gaza, affirmant que ce n'était pas vrai et qu'aucun membre du personnel américain n'avait été impliqué.


Toutefois, le porte-parole du Pentagone, le général de division Patrick Ryder, a reconnu que des hélicoptères israéliens avaient opéré « à proximité » de la jetée, qui avait été annoncée par le président américain Joe Biden comme un moyen d'apporter aux Palestiniens l'aide humanitaire dont ils avaient désespérément besoin.


"C'était proche, mais je pense que c'est accessoire. Encore une fois, la jetée, l'équipement, le personnel qui soutient cet effort humanitaire n'ont rien à voir avec l'opération de sauvetage des FDI", a déclaré M. Ryder, en faisant référence aux Forces de défense israéliennes, selon des propos rapportés par Reuters.

17:56 heure de Beyrouth

Le Conseil de sécurité de l'ONU se prononcera lundi sur un projet de résolution américaine soutenant la proposition de trêve à Gaza et appelant le Hamas à l'accepter, a annoncé la présidence sud-coréenne du Conseil.


La dernière version du texte, vue par l'AFP, "salue" une proposition de trêve annoncée le 31 mai par le président américain Joe Biden, et appelle le Hamas "à également l'accepter et appelle les deux parties à appliquer pleinement ses termes sans délai et sans conditions".

17:49 heure de Beyrouth

Le Hamas et le Jihad islamique ont affirmé qu'ils s'en tenaient à leurs conditions pour accepter toute proposition de cessez-le-feu à Gaza, rapporte Reuters.


Ces conditions incluent la fin de la guerre avec Israël et un retrait total d'Israël.

17:48 heure de Beyrouth

Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken est arrivé en Israël pour pousser à un accord sur une trêve dans la bande de Gaza.


M. Blinken, qui entame sa huitième visite dans la région, a atterri à Tel-Aviv d'où il se rendra à Jérusalem pour rencontrer le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, selon un journaliste de l'AFP voyageant avec lui.

17:47 heure de Beyrouth

Voici les derniers développements à la frontière libano-israélienne :

- Des avions de combat israéliens ont mené un raid sur le village de Aïta el-Chaab (caza de Bint Jbeil), a indiqué une source sécuritaire à notre correspondant au Liban-Sud. Plusieurs personnes ont été légèrement blessées et traitées.


- L'armée israélienne a également mené deux raids sur Aïtaroun (caza de Bint Jbeil), provoquant un incendie. Des pompiers rattachés à la municipalité du village tentent d'éteindre le feu. Aucune information concernant des blessés n'a filtré jusqu'ici.

- Des roquettes ont été tirées depuis le Liban-Sud en direction de la Galilée et du Golan occupé, selon une source sécuritaire. Les sirènes d'alarme ont retenti dans le nord d'Israël, selon le Haaretz.


- Le Hezbollah a affirmé avoir mené une « attaque aérienne avec un escadron de drones sur le quartier général de la division du Golan 210 Sha'el, visant des positions des officiers et infligeant des blessures confirmées ». Selon le parti chiite, une partie du quartier général a été détruite et incendiée. Il a aussi affirmé avoir abattu un drone israélien de type « Hermes 900 ».

17:11 heure de Beyrouth

Le ministre israélien des Finances Bezalel Smotrich, a déclaré que la démission de Benny Gantz du gouvernement est « l'acte le moins noble qui soit ». Selon lui, Benny Gantz a préféré des considérations personnelles et politiques à des considérations nationales.


M. Smotrich a ajouté que la démission de M. Gantz du gouvernement en raison de son refus de présenter un plan pour l'après-Gaza indique que « nous avons réussi à contrecarrer la demande de M. Gantz concernant la création d'un État palestinien. Même s'ils se trompent de mots et l'appellent de tous les noms". Il a exprimé l'espoir que « le départ de Gantz et d'Eisenkot du gouvernement nous permettra d'agir de manière beaucoup plus décisive et déterminée contre l'Autorité palestinienne ».


Le ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben-Gvir, a déclaré que « la démission de Gantz est une grande opportunité », car « dans de nombreux cas, lui et Eisenkot ont entravé la conduite de la guerre ». Selon lui, « quiconque demande de bombarder Gaza et d'empêcher l'entrée des travailleurs palestiniens devrait être membre du cabinet de guerre. Il s'agit d'une excellente occasion de s'imposer et de remporter la victoire."

17:05 heure de Beyrouth

Sami Abu Zuhri, haut responsable du Hamas, a déclaré à Reuters que les commentaires du secrétaire d'État américain Antony Blinken sur le cessez-le-feu à Gaza étaient « biaisés en faveur d'Israël » et que sa position constituait un véritable obstacle à la conclusion d'un accord.


« Le discours de M. Blinken lors de sa visite en Égypte est un exemple de parti pris pour Israël et offre une couverture américaine à l'holocauste mené par l'occupation à Gaza », a-t-il déclaré.

16:39 heure de Beyrouth

L'armée israélienne a lancé des intercepteurs sur deux drones dans le nord du plateau du Golan, mais l'interception a échoué et les drones sont tombés dans la zone, a indiqué le porte-parole de la troupe, cité par le Haaretz.


Un incendie s'est déclaré sur place, a ajouté le média israélien.


Un peu plus tard, le Hezbollah a revendiqué les tirs d'avions sur le plateau du Golan, selon Reuters. 

16:10 heure de Beyrouth

Le secrétaire d'Etat américain, Antony Blinken, a appelé au Caire, où il a entamé une nouvelle tournée au Proche-Orient, les pays "de la région" à "faire pression sur le Hamas" pour qu'il accepte un cessez-le-feu dans la bande de Gaza.

"Je crois fermement que l'écrasante majorité" des Israéliens et des Palestiniens "veulent croire à un avenir" dans lequel les deux peuples "vivraient en paix et en sécurité", a ajouté le chef de la diplomatie américaine, après un peu plus de huit mois de guerre entre le mouvement islamiste palestinien Hamas et Israël. 

15:52 heure de Beyrouth

Le point sur la situation à la frontière libano-israélienne :


- Des explosions de missiles intercepteurs au-dessus de Bint Jbeil et Maroun el-Ras et de la colonie de Metula ont été entendues, rapporte notre correspondant au Liban-Sud.


- Les sirènes d'alarme ont retenti dans le nord d'Israël en raison d'une infiltration présumée « d'avions hostiles », rapporte le Haaretz.

15:37 heure de Beyrouth

Photo Amr Nabil/POOL/AFP

Le secrétaire d'État américain Antony Blinken (3e à gauche) rencontre le président égyptien Abdel Fattah al-Sisi au Caire, le 10 juin 2024.


M. Blinken est arrivé en Égypte au début d'une tournée régionale visant à promouvoir un cessez-le-feu très attendu à Gaza entre Israël et le Hamas. 

14:44 heure de Beyrouth

Nouveau point sur la situation au Liban-Sud : 


* Le Hezbollah a publié quatre communiqués pour autant d'attaques lancées depuis la fin de matinée.


Une première, effectuée au moyen d'un drone qui a attaqué "en piqué", a eu lieu à 10h30 sur le site israélien de Bayad Blida, en face de la localité libanaise de Blida (caza de Marjeyoun)


Une seconde a été lancée à 11h pour cibler des équipement d'espionnage dans la caserne de Ramim en face de Houla (caza de Marjeyoun) avec les "armes adéquates".


Une troisième, dont l'heure n'a pas été communiqué et qui a cible "avec un escadron de drones" le nouveau quartier général de la 146e brigade israélienne à l'est de la localité côtière de Nahariya. Le parti précise que ce quartier général avait déjà été déplacé suite à une précédente attaque, qui a été lancée en représailles aux bombardements israéliens qui ont tué au moins deux combattants du Hezbollah samedi à Markaba (Marjeyoun) et Aïtaroun (Bint Jbeil), a précisé le parti. 


Enfin la quatrième attaque, elle aussi sans détail sur l'heure, a ciblé le radar israélien déployé dans le territoire contesté de Chebaa, avec des obus d'artillerie.

14:10 heure de Beyrouth

Photo fournie par notre correspondant Michel Hallak

Des manifestants à Biré, dans le Akkar (Liban-Nord) ont hissé le drapeau palestinien sur un camion distribuant des produits de la marque Pepsi et ont demandé au chauffeur de quitter la localité. Un geste qui s'inscrit dans le cadre d'un boycott des produits de cette marque américaine et du soutien à la cause palestinienne affiché par les manifestants, selon notre correspondant au Liban-Nord, Michel Hallak.

12:59 heure de Beyrouth

⚡ Des responsables de l'administration Biden ont discuté de la possibilité de négocier un accord unilatéral avec le Hamas pour obtenir la libération de cinq Américains retenus en otage à Gaza si les pourparlers actuels sur le cessez-le-feu avec Israël échouent, selon deux hauts fonctionnaires américains actuels et deux anciens hauts fonctionnaires américains contactés par la chaîne amérciaine NBC.


Ces négociations n'incluraient pas Israël et seraient menées par l'intermédiaire d'interlocuteurs qataris, comme c'est le cas pour les pourparlers actuels, ont déclaré ces responsables, qui ont tous été informés des discussions.


Les responsables de la Maison Blanche se sont refusés à tout commentaire, selon NBC.

12:51 heure de Beyrouth

⚡  Plus de 37 124 Palestiniens ont été tués et 84 712 ont été blessés lors de l'offensive militaire israélienne sur Gaza depuis le 7 octobre, a déclaré lundi le ministère de la santé de Gaza dans un communiqué.


Quelque 40 Palestiniens ont été tués et 218 blessés au cours des dernières 24 heures, a ajouté le ministère.

12:38 heure de Beyrouth

Toujours au Liban-Sud : 


* En réponse à l'attaque israélienne sur la localité de Aïtaroun (caza de Bint Jbeil), le Hezbollah a également déclaré avoir pris pour cible un bâtiment utilisé par des soldats israéliens dans le village d'Avivim.


* L'artillerie israélienne a visé la localité de Markaba et sa périphérie (caza de Marjeyoun), ainsi que la périphérie de Yaroun (caza de Bint Jbeil), ont indiqué des habitants à notre correspondant.

12:37 heure de Beyrouth

Nouveau point sur la situation sécuritaire la frontière israélo-libanaise :


* En riposte aux attaques israéliennes sur les localité libanaise de Houla (caza de Marjeyoun) et le sterritoires contestés de Chebaa (jouxtant le caza de Hasbaya), le Hezbollah a annoncé qu'il avait pris pour cible trois bâtiments utilisés par des soldats israéliens dans les villages de Menara et Yir'on. Le Hezbollah a ajouté qu'il avait tué et blessé les soldats qui se trouvaient à l'intérieur de ces bâtiments.

Dans le même temps, le Haaretz a rapporté qu'une roquette lancée depuis le Liban avait provoqué un incendie dans une maison de Menara. Citant le Conseil régional de Haute Galilée, le média israélien ajoute qu'un missile antichar a touché « une terre agricole » près du village de Yir'on.

11:47 heure de Beyrouth

Un haut responsable du Hamas, Sami Abou Zouhri, a exhorté les États-Unis à faire pression sur Israël pour qu'il mette fin à la guerre à Gaza, rapporte Reuters.


« Nous demandons à l'administration américaine de faire pression sur l'occupation pour qu'elle mette fin à la guerre contre Gaza et le mouvement Hamas est prêt à répondre positivement à toute initiative visant à mettre fin à la guerre », a-t-il déclaré.

09:54 heure de Beyrouth

"Au cours des dernières 24 heures, les houthis soutenus par l'Iran ont lancé deux missiles balistiques antinavires (ASBM) dans le golfe d'Aden depuis les zones du Yémen contrôlées par les houthis", a indiqué dimanche le Commandement militaire américain pour le Moyen-Orient (Centcom) sur X.


"L'un des ASBM a touché le M/V Tavvishi, un porte-conteneurs battant pavillon libérien, détenu et exploité par des Suisses. Le M/V Tavvishi a subi des dommages mais a poursuivi sa route. Le second ASBM a été détruit par un navire de la coalition. Aucun blessé n'a été signalé par les navires américains, les navires de la coalition ou les navires marchands", a poursuivi le Centcom.


Il rapporte en outre que les houthis  ont lancé un ASBM et un missile de croisière antinavire (ASCM) dans le golfe d'Aden. Les deux missiles ont touché le M/V Norderney, un cargo allemand battant pavillon d'Antigua et de la Barbade, qui a subi des dégâts mais ne déplore aucun blessé ou mort.

Le Centcom affirme enfin avoir détruit un système aérien sans équipage (UAS) au-dessus du golfe d'Aden ainsi que deux missiles de croisière d'attaque terrestre (LACM) et un lanceur de missiles dans les zones du Yémen contrôlées par les Houthis.

09:35 heure de Beyrouth

Toujours au Liban-Sud, dans la nuit de dimanche à lundi , selon des sources sécuritaires contactées par notre correspondant : 


* Après 20h, des avions de guerre israéliens ont attaqué une maison et un bâtiment dans la localité de Markaba (caza de Marjeyoun).


* Après 20h30, des avions de guerre israéliens ont attaqué la vallée de Chebaa (près du territoire contesté du même nom). Ils ont aussi tiré deux missiles sur Aïtaroun (caza de Bint Jbeil), dont un qui n'a pas explosé.


* Après 22h30, l'artillerie israélienne a bombardé par intermittence la périphérie de  Maroun el-Ras et de Yaroun (dans le caza de Bint Jbeil). Un total de six obus ont été comptabilisés. L'aviation israélienne a enfin ciblé les abords de Wadi Hounine, entre Houla et Markaba (caza de Marjeyoun).

09:23 heure de Beyrouth

Dans la région bordant la frontière entre le Liban-Sud et le nord d'Israël c'est un calme précaire qui règne ce matin, selon les informations relayées par notre correspondant Mountasser Abdallah.


Pendant la nuit, certains habitant de la localité de Bazouriyé (dans le caza de Tyr et à l'est du chef-lieu) ont reçu, vers 2h du matin, un message d'alerte sur leur téléphone mobile leur demandant d'évacuer immédiatement leurs maisons avant une action militaire visant un bâtiment de la ville.


Les habitants ont évacué le bâtiment en question lorsqu'ils ont reçu le message, de même que les habitants des maisons voisines. Les écoles privées et publiques de la ville ont fermé leurs portes et les élèves ont reçu des messages de leurs directeurs les invitant à ne pas se rendre à l'école par mesure de précaution.


"J'ai envoyé des lettres aux parents d'élèves pour leur demander de ne pas envoyer leurs enfants à l'école en raison de la situation (...) parce que je ne peux pas prédire ce qui pourrait arriver" a déclaré, sous couvert d'anonymat, le directeur de l'un des établissements scolaires à L'Orient-Le Jour.

09:09 heure de Beyrouth

La démission de Benny Gantz ne devrait pas, dans l'immédiat, provoquer de grands bouleversements politiques. La coalition gouvernementale de M. Netanyahu dispose toujours d'une majorité au Parlement avec l'appui des formations d'extrême droite. Et la libération samedi des quatre otages conforte M. Netanyahu dans sa stratégie militaire.


Dimanche, les opérations de l'armée israélienne se sont poursuivies à Gaza. Une frappe sur une maison dans la ville de Gaza a fait cinq morts, dont une femme enceinte de huit mois dans la nuit de dimanche à lundi, a affirmé à l'AFP un porte-parole des services de sécurité civile palestiniens.


Dans le même temps, l'armée américaine a annoncé dimanche la reprise du largage de l'aide humanitaire, avec 10 tonnes de rations larguées dans le nord de la bande de Gaza - une quantité dérisoire pour les 2,4 millions d'habitants qui risquent la famine.

09:03 heure de Beyrouth

En parallèle, le secrétaire d'État américain Antony Blinken est attendu lundi dans la région pour poursuivre les efforts de paix, mais sans garantie au vu des divisions au sein du cabinet israélien de Benyamin Netanyahu et du silence du Hamas.


Il sera d'abord reçu au Caire par le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi, avant de rencontrer le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à Jérusalem.


Ces entretiens interviennent au lendemain de la démission de deux ministres du cabinet de guerre israélien, Benny Gantz et Gadi Eizenkot.


L'annonce de Benny Gantz, rival du Premier ministre Benjamin Netanyahu, est intervenue après que les forces spéciales israéliennes ont affronté samedi à l'arme lourde des combattants palestiniens dans le camp de réfugiés de Nousseirat, dans le centre de la bande de Gaza. Elles ont réussi libéré quatre otages, tuant près de 300 Palestiniens, selon le Hamas, et en blessant plus du double.

08:58 heure de Beyrouth

Pour commencer, l'actualité concernant la bande de Gaza : 


Les États-Unis accentuent lundi la pression pour une trêve dans la bande de Gaza où les bombardements continuent, par une demande de vote au Conseil de sécurité appelant Israël et le Hamas à faire taire les armes et par l'envoi dans la région du secrétaire d'Etat Antony Blinken.


Selon des sources diplomatiques, le vote sur ce texte soutenant le plan dévoilé fin mai par le président américain Joe Biden est envisagé pour lundi, mais n'a pas été confirmé par la présidence sud-coréenne du Conseil.


Selon la troisième version vue par l'AFP, le texte prévoit une première phase avec un cessez-le-feu "immédiat et complet", libération des otages emmenés par le Hamas et "échange" de prisonniers palestiniens, retrait de l'armée israélienne des "zones peuplées de Gaza", et entrée de l'aide humanitaire.


Si cette phase prend plus de six semaines, le cessez-le-feu sera maintenu "aussi longtemps que les négociations se poursuivront".

08:56 heure de Beyrouth

Bonjour !

Nous sommes au 248e jour de la guerre dans la bande de Gaza. Il s'agit également du 247e jour depuis l'ouverture d'un front au Liban-Sud entre le Hezbollah et l'armée israélienne.

Retrouvez ici notre couverture en direct du conflit et ses répercussions dans la région.

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut