Rechercher
Rechercher

Scan TV - Festival

Le documentaire « Afghanes » remporte le grand prix du 31e Figra

Le documentaire « Afghanes » remporte le grand prix du 31e Figra

Au festival Figra 2024 qui s’est déroulé à Douai. Photo Charles Couvelard tirée du site Figra

Le grand prix du Figra, le Festival du grand reportage d’actualité, a été remporté par Solène Chalvron-

Fioriti pour Afghanes, documentaire qui donne la parole à quatre générations de femmes dans ce pays où leurs voix sont muselées.

Plus de 70 films étaient au programme de cette 31e édition du Figra, qui s’est tenue à Douai dans le nord de la France.

Ex-correspondante en Afghanistan pour la presse écrite et la télévision, Solène Chalvon-Fioriti remporte le principal prix du festival dans la catégorie plus de 40 minutes avec ces récits de femmes retraçant l’histoire du pays au féminin. Ce documentaire donne la parole à plusieurs femmes, âgées de 17 à 70 ans, issues de la ville, de la campagne ou vivant en exil. Elles livrent leur récit intime mais aussi leur lecture des événements qui jalonnent l’histoire afghane. D’une femme à l’autre, ce récit choral permet de dresser le portrait d’un Afghanistan au féminin, loin des caricatures.

Le jury de cette catégorie était présidé par le journaliste Patrick de Saint-Exupéry, lauréat l’année dernière avec Pedro Brito da Fonseca du prix spécial du jury pour Sous la loi des talibans, déjà consacré aux conséquences du retour au pouvoir de ce régime rigoriste en août 2021.

Dans une sélection qui comportait plusieurs films traitant de problématiques environnementales, le prix spécial du jury revient à Clarisse Feletin pour La guerre des arbres. Pour ce documentaire, elle a suivi pendant cinq mois le militant écologiste Thomas Brail, qui s’est suspendu en 2023 à plusieurs arbres dans différentes luttes écologiques, notamment contre le projet d’autoroute A69 entre Toulouse et Castres (Sud-Ouest).

Le prix Scam de l’investigation revient à Victimes de l’église, l’impossible réparation, de Julie Lotz, et le prix pour les droits humains à Vos visages sont à nous, de Jessica Le Masurier et Roméo Langlois.

Le documentaire Russie, un peuple qui marche au pas, de Kesnia Bolchakova et Veronika Dorman, remporte la mention spéciale du jury et le prix du jury jeunes. Alors que les troupes du Kremlin s’enlisaient en Ukraine, ces deux journalistes françaises d’origine russe ont sillonné la Russie pendant trois semaines pour dresser le portrait d’une société où la culture de la violence est enseignée depuis la petite enfance. Partout où c’était possible, la propagande d’État a réussi à inverser les notions de bien et de mal.

Enfin, le prix du public revient à Crimes de guerre en Ukraine, la justice en marche, d’Elizabeth Drévillon.

Le jury de la catégorie moins de 40 minutes a remis son grand prix à Sénégal : l’exode des pêcheurs, de Fabien Fougère, qui se penche sur ces travailleurs poussés à l’exil par la concurrence de chalutiers industriels, qui les jette dans la pauvreté. En pleine nuit, sur les plages du Sénégal, des silhouettes montent à bord de pirogues avec quelques affaires et des vivres pour une traversée éprouvante d’une semaine. Hommes, femmes et enfants embarquent pour une des routes migratoires les plus dangereuses au monde qui doit les mener jusqu’à l’archipel espagnol des Canaries.

Le prix Terre(s) d’Histoire, en partenariat avec l’Institut national de l’audiovisuel, va quant à lui à un autre documentaire sur l’Afghanistan, Une Française à Kaboul, l’aventure d’une vie, de Charlotte Erlih et Marie-Pierre Camus. Elles retracent l’histoire de cette première Française à avoir épousé un Afghan en 1928 et à s’être installée à Kaboul, Elizabeth Naim Ziai. Elle s’est battue toute sa vie pour l’émancipation des femmes dans son pays d’adoption. Son aventure méconnue permet de revisiter une époque où l’Afghanistan s’ouvrait, où le sort des femmes s’améliorait considérablement. Une note d’espoir, dans la noirceur actuelle que traverse le pays.

Source : AFP

Le grand prix du Figra, le Festival du grand reportage d’actualité, a été remporté par Solène Chalvron-Fioriti pour Afghanes, documentaire qui donne la parole à quatre générations de femmes dans ce pays où leurs voix sont muselées.Plus de 70 films étaient au programme de cette 31e édition du Figra, qui s’est tenue à Douai dans le nord de la France.Ex-correspondante en Afghanistan...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut