Rechercher
Rechercher

Politique - Diplomatie

Le Drian face à l’impasse : un président ou ce sera « la fin du Liban politique »

Pour rester dans le jeu de la présidentielle, la France pourrait renouer avec l’option Frangié.

Le Drian face à l’impasse : un président ou ce sera « la fin du Liban politique »

L’envoyé français pour le Liban, Jean-Yves Le Drian, lors d’un entretien avec le chef du bloc parlementaire du Hezbollah, Mohammad Raad, à Haret Hreik, le 29 mai 2024. Anwar Amro/AFP

L’émissaire français pour le Liban, Jean-Yves Le Drian, a complété mercredi sa tournée de deux jours au Liban. Il s’est entretenu avec le président de la Chambre Nabih Berry, le Premier ministre sortant Nagib Mikati ainsi que les chefs de file...
L’émissaire français pour le Liban, Jean-Yves Le Drian, a complété mercredi sa tournée de deux jours au Liban. Il s’est entretenu avec le président de la Chambre Nabih Berry, le Premier ministre sortant Nagib Mikati ainsi que les chefs de file...
commentaires (19)

Pour ceux qui disent que le Liban est fini, ils ne le connaissent pas bien. Le Liban a la tête dure et la résistance vaincra, qu'il le veuille ou non!!

Hélène SOMMA

00 h 05, le 31 mai 2024

Tous les commentaires

Commentaires (19)

  • Pour ceux qui disent que le Liban est fini, ils ne le connaissent pas bien. Le Liban a la tête dure et la résistance vaincra, qu'il le veuille ou non!!

    Hélène SOMMA

    00 h 05, le 31 mai 2024

  • Si c'est Frangié c'est la fin du vrai Liban!!

    Hélène SOMMA

    23 h 57, le 30 mai 2024

  • Le Drian, c'est comme cet ami qui vient de commencer une série télé et qui donne son analyze de la trame lors d'un dîner dont les (autres) invités ont déjà vu le dernier épisode.

    Nadim Mallat

    12 h 14, le 30 mai 2024

  • Il faudrait relativiser les déclarations de Le Drian, la fin politique annoncée est amorcée depuis longtemps. Et la qualité de résistance aux différents chocs successifs montre que l'on est plus à une déconvenue près... Tous les indices économiques, depuis le départ de aoun, montrent une amélioration de notre qualité de vie, en depit d'une guerre qui ne nous concerne pas et dont on cherche à nous y impliquer...

    C…

    11 h 45, le 30 mai 2024

  • M. Le Drian est en retard d'une etape. Le Liban politique est mort et enterre depuis le coup d'etat du Hezb en 2008. Aujourd'hui, ceux qui refusent encore la nomination (pas l'election) du candidat unique Sleiman Frangieh ne sont que des resistants d'arriere-garde. MBS l'avait compris. Pas les autres membres du quintette. Beau quintette d'ailleurs, qui compte au moins trois membres qui ne savent pas ce qu'election democratique veut dire....

    Michel Trad

    11 h 37, le 30 mai 2024

  • La photo est assez parlé ate. Elle en dit long sur la posture de la France qui n’arrête pas de se faire ridiculiser par un parti diabolique qui la mène par le bout du nez en lui faisant croire qu’elle compte pour quelque chose alors que tout se joue ailleurs entre les Mollahs et les américains. Qu’importe, la France le sait et fait croire aux libanais qu’elle est la pour les sauver en rendant le problème plus inextricable mais sont grassement payés par les pays arabes pour continuer leur cinéma.

    Sissi zayyat

    11 h 25, le 30 mai 2024

  • Tout le monde se fait rouler dans la farine par les iraniens qui leur promettent mots et merveilles alors que leur réputation de menteurs roublards les devancé. Seul MBS a l’air d’avoir compris que toutes ces embrouilles finiront par avoir raison de tous les pays arabes qui seront sous la domination iranienne si par malheur ils finissent par accepter le deal de ces deux pays qui prétendent apporter une solution, qui ne sera que le début d’une guerre sans fin dans la région pour chasser les intrus perses qui se sont imposés par la terreur et ont fait plier les pseudos puissants du monde.

    Sissi zayyat

    11 h 13, le 30 mai 2024

  • Oh la blague de la fin du liban politique. Ils croient vraiment que le Liban fait de la politique depuis qu’il a été usurpé par les iraniens? Ce sont eux qui font leur tambouille et font tourner en bourrique tous les pays prétendus puissants. Les E.U, la France Les E.A.U et tous les autres. On se demande jusqu’à quand l’Arabie Saoudite va résister à la pression des americains qui veulent conclure avec l’Iran et les français qui les suivent aveuglément et aller se ranger avec les lâches et les amateurs en politique étrangère. On a l’impression.

    Sissi zayyat

    11 h 07, le 30 mai 2024

  • J’ai omis d’écrire : c’est triste et lamentable…

    de Rivoyre Jérôme

    10 h 58, le 30 mai 2024

  • - CE N,EST PAS LA FIN POLITIQUE. - C,EST LA FIN DE LA REPUBLIQUE, - DEJA CONSACREE EN PRATIQUE. - CAR QUELLE SOCIETE ETHIQUE, - SE PRETENDANT DEMOCRATIQUE, - SE SOUMETTRAIT A LA TOXIQUE, - DE LEGISLATIVES COMIQUES, - OU D,ENTENTES DIPLOMATIQUES, - QUAND SON TIERS EST AU LIEU DE PIQUES, - ARME D,ARSENAL BALISTIQUE. - ADIEU LEDRIAN, TON QUINTETE, - NE PEUT APPRIVOISER LA BETE. - QUAND LE MARIAGE EST PAR NEGOCE, - ON Y PREFERE LE DIVORCE.

    LA LIBRE EXPRESSION

    10 h 57, le 30 mai 2024

  • Le Drian l’a déjà dit il y a deux ou trois ans ; “Le Liban risque de disparaître ». Malheureusement c’est ce qui va arriver ?‍♂️

    de Rivoyre Jérôme

    10 h 53, le 30 mai 2024

  • Ce ne sont que spéculations, qui sait vraiment ce qui se dit et se discute en coulisse? En tout cas si c'est vrai, cela veut bien dire et montrer que tous veulent l'aval des barbus jaunes, quitte à leur livrer la présidence, et le premier ministre, le perchoir ils l'ont déjà ... Alors élection ou pas le Liban est fini, ce qui se dégagera de cette période ne sera que faux semblant et façade juste le temps que le Liban soit déclaré province Iranienne.

    Zeidan

    10 h 14, le 30 mai 2024

  • Ca veut dire quoi « le Liban politique »: de Demain? on pourrait traduire : partition? Fédération ? Cantons? Ou une république libanaise islamique avec pour armée « la résistance islamique » ? ( Hezbollah)? Parce qu’au fond c’est bien cela dont il parle à demi mots et que les libanais n’osent pas avouer. Le liban politique est déjà mort. Il ne reste que l’armée et les FSI . Mais ceux là diminuent comme peau de chagrin à cause des désertions ( article de l’OLJ du Mardi). Alors c’est quoi le Liban politique qui serait encore en vie? aujourd’hui ? Question posée par un néophyte

    LE FRANCOPHONE

    09 h 42, le 30 mai 2024

  • Un seul mot honte Honte a vous tous les 5 , les dirigeants libanais Tous des incapables. soit disant grands de se monde on mis la pagaille dans le monde Irak Libye Iran Afghanistan Ukraine proche orient et tant d’autres et le Liban paye et paye la bêtises de ces grands et des dirigeants libanais bravo a tous

    Haraoui Jean-Paul

    09 h 41, le 30 mai 2024

  • DALIDA 1973. Caramels, bonbons, chocolats, des mots magiques qui sonnent faux. Une musique qui fait danser les étoiles sur les dunes. Rien que des mots, toujours les mêmes mots. Les souvenirs d'hier (De Gaule à Chirac,) se FANENT. M. le Drion , dites à M. Macron : vous, êtes le DEMAIN - incompris - visionnaire, futuriste - Pacifique, Arabie, Afrique, Europe (en 90 HEURES). Bravo, ET ALORS ? Aux J.O. le trampoline, avec filet de protection, est très à la mode. ESSAYEZ.

    aliosha

    09 h 14, le 30 mai 2024

  • Aoun a tout donné au hezbollah et à la moumanaa par opportunisme politicien, alors que Frangieh le fera par conviction et il provoquera ainsi encore plus de catastrophes pour le Liban que son triste prédecesseur.

    Goraieb Nada

    08 h 50, le 30 mai 2024

  • Mais le Liban politique est fini depuis longtemps ! Et ce n’est pas un personnage inféodé à la milice qui a violé la constitution , les institutions de l’Etat, miné ses fondements même, qui va sauver le pays. Bien au contraire, il va légitimer leur emprise totale sur l’Etst. Pas d’Etat sans monopole de la force !

    LeRougeEtLeNoir

    08 h 38, le 30 mai 2024

  • "… ce sera la fin du Liban politique. Il ne restera que le Liban géographique …" mais… dans ce cas, qui c’est qui va nous voler alors?

    Gros Gnon

    08 h 08, le 30 mai 2024

  • "Si un président n’est pas élu très vite, ce sera la fin du Liban politique". C’est, depuis toujours, une évidence, mais cela ne semble pas émouvoir notre président de l’Assemblée à vie, qui persiste à bloquer l’élection. Devant le refus du Hezbollah de la proposition de Le Drian d’appliquer tout simplement la Constitution, au li d’insister, la France serait prête à accorder au Hezbollah le siège de Baabda, en échange du calme au Sud! Merci Manu!

    Yves Prevost

    07 h 49, le 30 mai 2024

Retour en haut