Rechercher
Rechercher

Lifestyle - Architecture

À Abou Dhabi, la « maison d’Abraham », symbole d’unité des religions

Une église, une mosquée et une synagogue érigées à la même hauteur et avec un volume similaire pour éviter toute notion de différence hiérarchique… Malgré la guerre qui sévit au Moyen-Orient, la « maison d’Abraham », située dans l’île de Saadiyat, réussira-t-elle à apporter un semblant de normalité et à relâcher les tensions ?

À Abou Dhabi, la « maison d’Abraham », symbole d’unité des religions

La maison d'Abraham, un symbole de tolérance et de mélange de cultures. Photo Adjay Associates

La maison d’Abraham, consacrée au christianisme, à l’islam et au judaïsme, officiellement inaugurée le 16 février 2023, vise à « établir la tolérance religieuse et à lutter contre l’extrémisme ». Le 4 février 2019, l’imam de l’Université islamique du Caire al-Azhar, Ahmad al-Tayeb, et le pape François, en visite aux Émirats arabes unis, signent un document sur « la fraternité humaine pour la paix mondiale et le vivre-ensemble », un texte qui appelle à la tolérance entre les religions. En application de cet accord, la construction de « The Abrahamic Family House » ou « la maison d’Abraham », dédiée aux trois religions monothéistes, a été confiée à un architecte mondialement reconnu, le Britannico-Ghanéen sir David Adjaye, lauréat 2021 de la médaille d’or du Royal Institute of British Architects pour l’ensemble de ses œuvres.

Lire aussi

L’église de Deddé révèle dans ses fresques l’unique représentation de saint Onuphre au Liban

Situé sur l’île de Saadiyat à Abou Dhabi, à quelques jets de pierre du musée du Louvre, le complexe occupe aujourd’hui un site de 6 500 m2 sur lesquels ont été construites une église, une mosquée et une synagogue, portant respectivement le nom de saint François d’Assises, du grand imam d’al Azhar Ahmad al-Tayeb, et de Moïse Ben Maimon (1138-1204) connu sous le nom de Moïse Maïmonide, théologien juif né à Cordoue et auteur du Mishné Torah, l'un des plus importants codes de loi juive. « La conception architecturale s’inspire des points communs aux trois confessions, mettant l’accent sur les similitudes plutôt que sur les différences (…)  Ainsi, nous avons utilisé le prisme ou polyèdre qui donne une forme plutonique à la géométrie claire : trois cubes posés sur un socle », signale la note de description fournie par le bureau Adjaye Associates. Enveloppés dans un béton blanc cassé qui dévie la chaleur du soleil et fait référence au sable et aux montagnes des Émirats, les trois édifices sont inclinés vers différentes orientations, et réunis autour d’un même jardin. Ils sont de la même taille car David Adjaye a cherché à « effacer la notion de différence hiérarchique ». Pour faire résonner l'histoire et le cœur entre leurs murs, les structures comprennent des détails distinctifs de chaque religion : « Les dômes, voûtes et arcs pour les mosquées ; l’idée d’enceinte dans la tradition juive ; ou encore l’idée de délivrance et d’extase dans les églises chrétiennes. Nous avons amplifié ces détails, en intégrant les éléments de la création, la lumière et l’eau. » Quant au bois, au calcaire et au bronze, « ce sont des matériaux classiques utilisés dans les trois religions ».

La mosquée Imam al-Tayeb orientée vers La Mecque. Photo Adjay Associates

Formes et symboles

La mosquée Imam al-Tayeb est orientée vers La Mecque. Elle se caractérise par l’absence de minarets et ses façades aux sept arches, qui reflètent la signification du chiffre sept dans l'islam (sept est le nombre des cieux dans la tradition islamique et le nombre de tours à effectuer autour de la Kaaba). L'intérieur de la mosquée aux plafonds voûtés comporte quatre colonnes monolithiques sans soudure représentant les notions islamiques de stabilité, d'ordre et de plénitude. Disposés sur toute la hauteur des murs, un délicat treillis GRP en forme de moucharabiehs tamisent la lumière. En pierre épurée, le mihrab (où l'imam se tient pour les prières du vendredi) indique la qibla, c'est-à-dire la direction de la Kaaba à La Mecque. Des cloisons amovibles séparent les hommes des femmes pendant la prière. À l’extérieur, de part et d’autre de la cour de la mosquée, se trouvent les espaces d’ablutions, masqués par des portes en bronze qui font écho aux sept arcs qui brisent chaque façade. Un dôme inversé et un plafond pyramidal de forme carrée indiquent les zones réservées aux femmes et aux hommes.

L’église Saint-François, elle, est orientée vers le soleil levant à l'Est. Elle se distingue à l’extérieur par une forêt de fines colonnades, dont deux inégales suspendues au-dessus de l'entrée symbolisant l'épreuve de la foi. Le portail en bois donne accès à l'espace de congrégation où les bancs en chêne conçus par le Studio Adjaye Associates font face à l'autel. Celui-ci est inspiré de celui de la basilique Saint-Pierre à Rome : un auvent composé de lattes de bois linéaires descend du plafond en une « pluie de rédemption extatique » ; un autel, un ambon pour poser le lectionnaire ou la Bible ; et un tabernacle en marbre, ainsi qu'une crédence en chêne où sont disposés calices, patènes et ciboires, avec les hosties, le vin et l'eau nécessaires au repas sacrificiel de l'Eucharistie. L’ensemble trône sous un crucifix moderne où le Christ et sa croix fusionnent dans une symbiose parfaite. À côté de l'église, un baptistère de forme conique, une salle octogonale abrite des fonts baptismaux, qui émergent du sol sous une forme de marbre grossièrement taillé.

L’église Saint-François, orientée vers le soleil levant à l'Est. Photo Adjay Associates

Un rideau de bronze pour l’Arche d’alliance

Orientée vers Jérusalem, la synagogue Moïse Ben Maimon est composée d’une série de trois colonnes en forme de V qui se touchent et se rassemblent pour créer un écran entre l’intérieur et l’extérieur. David Adjaye et ses associés font ainsi référence aux couches superposées des feuilles de palmier sur la soucca, structure temporaire construite spécifiquement pour la fête de Souccol, qui commémore les années passées dans le désert par le peuple hébreu. Du plafond tombe un rideau en mailles de bronze symbolisant le tabernacle d’origine (la tente qui abritait l’Arche d’alliance à l’époque de Moïse). L’aménagement de la synagogue a été conçue de manière à s’adapter aux congrégations aussi bien séfarades qu’ashkénazes. Le mikvé, ce bain rituel utilisé pour l'ablution nécessaire aux rites) au plafond texturé et monolithique est situé à côté de l’entrée. La maison d’Abraham accueille également un quatrième bâtiment qui sert d’espace forum, de bibliothèque, de lieu d’exposition, et d’activités culturelles. Chacune de ses pièces donne accès à un jardin surélevé encadré de palmiers, de végétation régionale, et ponctué de jeux d’eau, offrant une plateforme panoramique pour admirer les trois structures religieuses.

Le coût total de la construction du complexe, financé par l’émirat, n’a pas été révélé. Mais le lieu est devenu un site touristique incontournable d’Abou Dhabi, où près de 80 % de la population est d’origine étrangère.

Et ce n’est pas tout. L'Holocauste de 6 millions de juifs par le régime nazi durant la Seconde Guerre mondiale sera bientôt enseigné aux Émirats, une première dans le monde arabe. Cette décision est saluée par certains, mais également critiquée par d’autres, rapporte le site de la chaîne américaine CNN.

La maison d’Abraham, consacrée au christianisme, à l’islam et au judaïsme, officiellement inaugurée le 16 février 2023, vise à « établir la tolérance religieuse et à lutter contre l’extrémisme ». Le 4 février 2019, l’imam de l’Université islamique du Caire al-Azhar, Ahmad al-Tayeb, et le pape François, en visite aux Émirats arabes unis, signent un document sur...
commentaires (6)

Anouar el Sadate avait le même projet qui devait être érigé sur le mont Sinaï. Mais l'Histoire ne lui en a pas laissé le temps.

Fingal Victor

14 h 26, le 23 avril 2024

Tous les commentaires

Commentaires (6)

  • Anouar el Sadate avait le même projet qui devait être érigé sur le mont Sinaï. Mais l'Histoire ne lui en a pas laissé le temps.

    Fingal Victor

    14 h 26, le 23 avril 2024

  • PLUTOT SYMBOLE D,INTERETS GOLFO-SIONISTES.

    LA LIBRE EXPRESSION

    12 h 18, le 23 avril 2024

  • Nous avons toujours vécu une diversité de pensée. La force réside dans les DIFFÉRENCES et non dans les SIMILITUDES. Ce projet semble être un simulacre de rapprochement. ESPOIR ARTIFICIEL

    aliosha

    10 h 28, le 23 avril 2024

  • Sadate avait un projet semblable dans le Sinaï, au Mont Sainte Catherine.

    Yves Prevost

    07 h 40, le 23 avril 2024

  • C'est seulement un symbole. J'ai visité ce lieu l'an dernier et j'ai trouvé cela d'une extrême froideur....

    Vero M

    07 h 07, le 23 avril 2024

  • Que ceux qui critiquent « la ferment ». C’est l’Histoire malheureusement ( l’Holocauste). Bravo pour ces 3 lieux sacrés bâtis intelligemment et dirigés vers les lieux sacrées respectifs

    LE FRANCOPHONE

    18 h 07, le 22 avril 2024

Retour en haut