Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient - éclairage

Présidentielle anticipée en Algérie : le flou et l'indifférence dominent

Dans une annonce surprise, le chef de l’Etat Abdelmadjid Tebboune a déclaré en mars que le scrutin se tiendrait désormais en septembre.

Présidentielle anticipée en Algérie : le flou et l'indifférence dominent

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune durant une conférence de presse au palais présidentiel d'Alger. Photo d'archives AFP

« C’est du déjà vu… » , lance Saad, la quarantaine tassée. Pour ce fonctionnaire municipal à Alger, l’élection présidentielle qui a été avancée de décembre au 7 septembre ne changera rien. Derrière cette décision surprise de Abdelmadjid Tebboune,...
« C’est du déjà vu… » , lance Saad, la quarantaine tassée. Pour ce fonctionnaire municipal à Alger, l’élection présidentielle qui a été avancée de décembre au 7 septembre ne changera rien. Derrière cette décision surprise de Abdelmadjid Tebboune,...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut