Rechercher
Rechercher

Sport - Ligue des champions

L’Inter prend une option face à l’Atlético

Les Nerazzuri sont en ballotage favorable au terme du 8e de finale aller grâce à leur succès (1-0) sur les Colchoneros grâce à un but d’Arnautovic.

Antoine Griezmann demandant une faute lors de la défaite de l’Atlético Madrid sur la pelouse de l’Inter Milan, mardi au stade Giuseppe-Meazza. Marco Bertorello/AFP

Dominateur mais maladroit, l’Inter Milan s’en est remis à un but en fin de match de Marko Arnautovic pour battre l’Atlético de Madrid (1-0), mardi en huitième de finale aller de la Ligue des champions, prenant l’avantage pour le match retour.

L’attaquant autrichien de 34 ans, entré en jeu à la mi-temps à la place de Marcus Thuram, touché à l’adducteur droit, a délivré le stade Giuseppe-Meazza après un face-à-face raté par Lautaro Martinez contre Jan Oblak (79e, 1-0).

« C’est l’un des buts les plus importants de ma carrière, après une période pas facile à la suite de ma blessure. J’ai mis du temps à retrouver le chemin du but. (...) Je suis là pour marquer, donc cela fait plaisir de le faire », a déclaré Marko Arnautovic au micro de Sky Sport. Un sauveur inattendu pour le finaliste malheureux de la compétition l’an passé, en bonne position pour retrouver les quarts de finale.

Il faudra pour cela que les hommes de Simone Inzaghi parviennent à conserver leur avantage le 13 mars au Metropolitano, où l’Atlético est toujours invaincu cette saison. « C’est une belle victoire, mais tout repartira à zéro quand on ira à Madrid. Cela sera un match difficile, mais on ira là-bas pour gagner », a ajouté Arnautovic.

Portés par leurs supporters, les Nerazzurri sont sortis vainqueurs d’une bataille tactique et physique de haut niveau, entre deux des formations les mieux organisées d’Europe. 

Arnautovic en sauveur, Thuram sort blessé

Dans une entame de match accrochée, les Milanais auraient pu bénéficier d’un pénalty lorsque la frappe de Lautaro Martinez, déviée par Witsel, a touché le bras de Molina dans la surface (14e). Un contact pas suffisant selon l’arbitre roumain Istvan Kovacs, alors que le ballon filait en touche et pas vers le but.

Les Interistes se sont par la suite montrés les plus entreprenants, mais se sont cassé les dents sur une défense madrilène bien en place, emmenée par un Axel Witsel impérial.

Malgré l’activité de Marcus Thuram, le premier tir cadré côté italien n’est arrivé qu’à la 36e minute sur une tête de son compère d’attaque Lautaro Martinez captée par Oblak (36e).

L’international français a profité des premiers espaces laissés par les Colchoneros pour faire parler sa puissance et sa vitesse et servir son capitaine argentin, contré par Gimenez (39e). Mais alors qu’il poussait pour faire la différence en fin de première période, Thuram a été stoppé net sur une frappe croisée qui a de nouveau trouvé les gants d’Oblak (43e).

Le fils du champion du monde 1998, étincelant depuis son arrivée à Milan, s’est tout de suite mis au sol en se tenant les adducteurs et a ensuite été contraint de céder sa place à Marko Arnautovic à la mi-temps.

Il souffrirait, selon son club, d’une « contracture à l’adducteur droit » et devra être examiné « dans les prochains jours ». Un gros coup dur pour l’actuel leader de Serie A, qui doit sa première partie de saison quasi parfaite à la réussite de l’ex-buteur de Mönchengladbach, parfait dans son rôle de lieutenant de Lautaro Martinez.

Son remplaçant autrichien a eu d’entrée l’occasion de s’illustrer, mais a d’abord manqué de sang-froid devant le but en manquant le cadre à trois reprises (49e, 52e, 63e). Il a fini par être le héros de la soirée en reprenant victorieusement la tentative de Martinez détournée par Oblak, que Reinildo n’a pas pu repousser sur sa ligne (79e, 1-0). Antoine Griezmann, également victime d’une entorse « modérée » à la cheville droite, n’a pas pu terminer la rencontre et a été remplacé par Correa.

Dominateur mais maladroit, l’Inter Milan s’en est remis à un but en fin de match de Marko Arnautovic pour battre l’Atlético de Madrid (1-0), mardi en huitième de finale aller de la Ligue des champions, prenant l’avantage pour le match retour.

L’attaquant autrichien de 34 ans, entré en jeu à la mi-temps à la place de Marcus Thuram, touché...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut