Rechercher
Rechercher

Culture - Portrait

30 ans après… Qui était vraiment Maroun Baghdadi ?

Il aura représenté la démence et l’acharnement cinématographique d'un XXe siècle brutal. Dans la capitale des douleurs qu’était Beyrouth, il sera l’un des premiers à faire rayonner le 7e art dans cet Occident dont il rêvait. Trente ans après sa mort, ses proches dressent le parcours d’un homme qui voulait aller vite, trop vite.

30 ans après… Qui était vraiment Maroun Baghdadi ?

Précurseur de la nouvelle vague libanaise. Crédit Nadi Lekol el-Nas

20 juin 1991. Sur les planches du théâtre Lumière, un cinéaste ténébreux rayonne. En smoking sombre et nœud papillon, il pose essoufflé entre Roman Polanski et Whoopi Goldberg. Maroun Baghdadi vient de passer le cap de la quarantaine et reçoit, sous...
20 juin 1991. Sur les planches du théâtre Lumière, un cinéaste ténébreux rayonne. En smoking sombre et nœud papillon, il pose essoufflé entre Roman Polanski et Whoopi Goldberg. Maroun Baghdadi vient de passer le cap de la quarantaine et reçoit, sous...
commentaires (8)

Il était melkite catholique.

de Tinguy Corinne

09 h 28, le 23 décembre 2023

Tous les commentaires

Commentaires (8)

  • Il était melkite catholique.

    de Tinguy Corinne

    09 h 28, le 23 décembre 2023

  • Il n'est pas orthodoxe !

    Bersuder Jean-Louis

    20 h 20, le 20 décembre 2023

  • Incroyable orthodoxe prénomme Maroun , surtout aux années soixante les maronites et les orthodoxes n’étaient pas très amis

    Eleni Caridopoulou

    17 h 25, le 20 décembre 2023

  • Maroun Baghdadi... avait bien narré nos, ma, vie,s, durant la guerre. Au revoir à cet autre génie, à la libanaise, de notre pays qui en a si besoin de nos jours.

    Wlek Sanferlou

    12 h 51, le 20 décembre 2023

  • Salut Maroun. 30 ans apres, tu nous manques toujours.

    Michel Trad

    09 h 05, le 20 décembre 2023

  • Quel bon cinéaste.Peut-être il été à Jamhour? Moi et les étudiants des années 60 nous l’avons bien connu chez les Frères du collège Sacré Cœur à Gemayzé.

    Farah Georges

    01 h 26, le 20 décembre 2023

  • Un grand cinéaste. Et un très bon article retraçant le parcours et l’œuvre de Maroun Baghdadi. Peut-être il est passé à Jamhour ?mais moi je l’ai bien connu au collège des Frères Sacré Cœur à Jemayzé où il a passé quelques années .

    Farah Georges

    01 h 20, le 20 décembre 2023

  • ""...et le petit Maroun d’un quartier de Gemmayzé devenu pointure de cinéma veut voir, toucher, sentir le vent du changement souffler"". À l’époque, les jeunes cinéphiles de ma génération admiraient la stature du cinéaste. L’article ne dévoile rien sur les circonstances de sa mort. J’ai encore le souvenir d’un propos du correspondant d’un journal français, précisant, bien qu’il était prénommé Maroun, il était orthodoxe. Les préjugés ont la vie dure, et c’était l’époque où l’on précisait la confession d’un artiste pour souligner s’il est en rupture avec son milieu…

    NABIL

    01 h 08, le 20 décembre 2023

Retour en haut