Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Guerre Hamas/Israël

Veillée à Londres pour la paix et les victimes israéliennes et palestiniennes


Des personnes participent à la veillée en mémoire des victimes israéliennes et palestiniennes à Londres, le 3 décembre 2023. Photo AFP/HENRY NICHOLLS

Des centaines de personnes ont participé dimanche à Londres à une veillée interconfessionnelle en mémoire des victimes israéliennes et palestiniennes de la guerre entre Israël et le Hamas, et pour appeler à la paix. 

Sur la scène, installée en face de Downing Street, ou est située la résidence officielle du Premier ministre britannique, l'archevêque de Canterbury Justin Welby, le rabbin David Mason et l'imam Monawar Hussain sont apparus ensemble. 

Justin Welby a appelé à "éliminer l'antisémitisme et l'islamophobie", qui ont fortement progressé au Royaume-Uni, après l'attaque sanglante du 7 octobre du Hamas sur le sol israélien et les bombardements de Gaza menés en représailles par Israël. 

"Nous ne laisserons pas l'antisémitisme et l'islamophobie dans nos rues, nos écoles, nos villes", a-t-il ajouté.  "Nous restons unis contre tous ceux qui veulent semer la haine et la division dans nos communautés", a renchéri l'imam Monawar Hussain. Cette veillée visait à "construire des ponts" entre les communautés, selon les organisateurs. 

Magen Inon, de nationalités britannique et israélienne, dont les deux parents ont été tués le 7 octobre par les commandos du Hamas, a partagé la scène avec un Palestinien de Cisjordanie.  "Bien sûr que je suis en colère", a dit Magen Inon. "Mais ce que les terroristes voulaient vraiment tuer, c'est la possibilité pour des peuples de différentes croyances et origines de vivre en paix ensemble", a-t-il ajouté. 

"La seule vengeance possible pour mes parents est de mettre de côté la peur et la haine et de croire qu'un meilleur avenir est possible", a ajouté cet enseignant.  "Ceci est pratiquement irréalisable en Israël ou Palestine, mais ici à Londres, nous devrions être capable de montrer l'exemple", a-t-il dit, applaudi par le public.

Hamze Awawd a évoqué son grand-père, qui, il y a 50 ans, a "choisi de lutter" contre Israël "pour que ses enfants et petits enfants aient un meilleur avenir". "Cinquante ans plus tard, chaque année est pire que la précédente". Ce Palestinien appelle à la paix. Mais "la paix a besoin de gens courageux, de travail. C'est pour cela que peu de gens" choisissent cette voie, a-t-il dit.

Sous une pluie battante, une minute de silence a été observée en mémoire des victimes du conflit, "quelles que soient leurs origines".  Des dizaines de milliers de personnes ont participé depuis le 7 octobre à Londres et ailleurs au Royaume-Uni, à des manifestations en soutien aux Palestiniens. Mais celles-ci ont été critiquées, accusées de polariser l'opinion publique. 


Des centaines de personnes ont participé dimanche à Londres à une veillée interconfessionnelle en mémoire des victimes israéliennes et palestiniennes de la guerre entre Israël et le Hamas, et pour appeler à la paix. 

Sur la scène, installée en face de Downing Street, ou est située la résidence officielle du Premier ministre...