Rechercher
Rechercher

Politique - GRAND ANGLE

Hassan Nasrallah, un mythe façonné par les guerres

Elles l’ont initié aux affaires du monde, lui ont donné une voix, lui ont permis de développer sa stratégie et d’aiguiser sa pensée. Hassan Nasrallah est un enfant de la guerre, dans tous les sens du terme. 

Hassan Nasrallah, un mythe façonné par les guerres

Hassan Nasrallah s’adresse à ses partisans par vidéo dans la banlieue sud de Beyrouth, le 9 août 2022. Photo d’archives AFP

Elle sourit, on dirait presque qu’elle rêve. Face aux caméras d’al-Manar, Rim Haydar dit vouloir imprégner ses enfants de son odeur. Il ne s’agit pas d’une relique divine. La jeune femme prie Hassan Nasrallah de lui offrir sa abaya, celle-là même...
Elle sourit, on dirait presque qu’elle rêve. Face aux caméras d’al-Manar, Rim Haydar dit vouloir imprégner ses enfants de son odeur. Il ne s’agit pas d’une relique divine. La jeune femme prie Hassan Nasrallah de lui offrir sa abaya, celle-là même...

commentaires (22)

Photo titrée: "L'éloquence du barbu. Un p'tit doigt levé, 100.000 poings gagnés."

Ca va mieux en le disant

03 h 06, le 03 novembre 2023

Tous les commentaires

Commentaires (22)

  • Photo titrée: "L'éloquence du barbu. Un p'tit doigt levé, 100.000 poings gagnés."

    Ca va mieux en le disant

    03 h 06, le 03 novembre 2023

  • TOUT CE QUI EST VERITE ET TOUCHE CERTAINS OCCIDENTAUX QUE L,OLJ VEUT MENAGER, EST CENSURE.

    LA LIBRE EXPRESSION

    20 h 30, le 02 novembre 2023

  • J,AI DIT QUE LES MASSACRES DE GAZA M,ONT FAIT CHANGER DE LIGNE. - LE SAYED A ETE FACONNE PAR LES EXACTIONS SIONISTES DANS TOUTE LA REGION, LIBAN SYRIE ET IRAQ INCLUS.

    LA LIBRE EXPRESSION

    20 h 16, le 02 novembre 2023

  • Puis-je savoir pourquoi vous avez censuré mon commentaire ? On n'a plus le droit de nommer l'Iran en ces "temps de guerre" ? Faut-il s'aligner sur la doctrine hezbollah pour être publié ? Ou vous ne supportez plus qu'on critique l'OLJ et certains de ses articles insipides ? Que craignez-vous précisemment ?

    GM92190

    17 h 32, le 27 octobre 2023

  • Précision importante: lors de la manifestation du 8 août 2020 ce n'est pas que l'effigie de Nasrallah qui a été pendue. Mais également celles de Berri, Aoun (ou Bassil je ne sais plus), Joumblatt, Hariri et Geagea. Au lieu de manifester contre le Hezbollah on a manifesté contre "kellon", finalement contre on ne sait plus qui, pour on ne sait plus quoi. Sinon article sans grand intérêt qui ne fait que répéter le mythe de la résistance du Hezbollah. Pas étonnant quand on a lu les ouvrages d'Aurélie Daher qui sont de la même trempe. Pour rappel en 40 ans de soi-disant "résistance" le Hezbollah a sacrifié deux à trois fois moins de combattants qu'il ne l'a fait pour sauver Assad, il a causé à l'entité sioniste des pertes bien moindres que celles que les Arabes ont causées pendant les six jours de la guerre du même nom qu'ils ont pourtant perdue. En un mot, le Hezbollah n'a jamais mené une seule VRAIE bataille contre l'entité sioniste. Faire détruire le Liban, ça par contre il a réussi !

    Citoyen libanais

    21 h 17, le 26 octobre 2023

  • LA CENSURE DES LIBRES EXPRESSIONS N,EST SEULEMENT PAS HONTEUSE MAIS TOUT AUSSI MALHONNETE.

    LA LIBRE EXPRESSION

    19 h 26, le 26 octobre 2023

  • un autre article confirmant l'incapacite des Libanais a comprendre la realite. on cherche toujours a se refugier dans les mythes.

    Odin

    16 h 17, le 26 octobre 2023

  • Si je ne me trompe pas le Hezbollah est considéré par l’Occident comme un groupe terroriste ?

    Eleni Caridopoulou

    16 h 11, le 26 octobre 2023

  • En temps de guerre, et nous sommes en guerre depuis le 7 octobre, il n’est pas innocent de publier certains narratifs. L’histoire, quelle que soit la trajectoire de chaque chef, qu’il soit enfant de la guerre ou non, ne retient finalement que le but ultime. Un égaré dans un labyrinthe citait une boutade (page 303) de son dernier ouvrage (on doit écrire "opus" pour le respect dû à son nouveau statut) : "" Peu importe que le chat soit noir ou blanc, pourvu qu’il attrape la souris"". Tous les moyens des héros sont bons, pourvus qu'il nous remette ça. C’est tout ce qui ressort entre les lignes, mais malheureusement le passé de ce mythe parle plus fort de lui.

    Nabil

    16 h 06, le 26 octobre 2023

  • Je vous cite encore : """"Cette stratégie culmine le 7 mai 2008, lorsque le mouvement envahit les quartiers ouest de la capitale et tente de s’imposer par la force dans la Montagne……………………. Les lignes rouges ont été posées. Elles ne seront plus remises en question"""". La Montagne druze ? Quelles lignes rouges ? Imposer des lignes rouges au fief druze (politique et électoral) ? Mais elles sont en béton armé (dans tous les sens du terme) ces lignes rouges, depuis 1983, de l’époque de l’occupation syrienne et israélienne. Pour être un peu modéré dans le propos, il a tenté de briser sans succès le statu quo. Attention à l’anachronisme, c’est une maladie qui se soigne par la bonne préparation des narratifs…

    Nabil

    15 h 09, le 26 octobre 2023

  • Et il y a ceux qui se sont excusez et qui ont payer leur du à la nation en faisant 11 années de prison … dommage que la propagande est tel qu’elle dilue les beurre

    Bery tus

    15 h 06, le 26 octobre 2023

  • Seule l’Histoire, si un jour elle rend justice, pourra démystifier. Les mythes ont la vie dure, mais pour combien de temps ? Au Liban, il n’est pas le seul chef de guerre qui a tout fait pour s’imposer dans une place au soleil. Même mort ou encore vivant, on continue (presse, opinion publique, partisans,) à entretenir la flamme de leurs mythes. Regardez le Liban actuel, il n’y a pas de quoi être très fier d’eux… et de leurs mythes, de nouvelles générations de prétendants chefs s’inspirent encore…

    Nabil

    14 h 53, le 26 octobre 2023

  • """"Hassan Nasrallah est un enfant de la guerre, dans tous les sens du terme"""". Dans tous les sens du terme, comme tous les chefs de guerre chrétiens ou musulmans. Ils se disent qu’on est des enfants de la guerre, tous. Certains chefs de guerre (qui ne sont pas encore suicidés) ne s’étaient pas privés de liquider leurs compagnons d’armes et de s’ériger par la suite comme une autorité morale. Est-ce une excuse d’être un enfant de la guerre ?

    Nabil

    14 h 42, le 26 octobre 2023

  • Je pense que j’ai bien fait de ne plus renouveler mon abonnement … dommage L’OLJ était un fer de lance de l’opposition jadis maintenant complètement inféodé aux vendeurs de la nation libanaise

    Bery tus

    14 h 19, le 26 octobre 2023

  • Trois commentaires censurés sur cet article honteux

    Sissi zayyat

    13 h 30, le 26 octobre 2023

  • JE CONDAMNE STRICTEMENT LA CENSURE DES LIBRES EXPRESSIONS. JE NE COMMENTERAIS PAS DANS CET ARTICLE CAR JE DIRAIS LA VERITE TOUTE NUE SUR LE RETRAIT ISRAELIEN DE 2000 DU LIBAN ET JE SERAIS BIEN SUR CENSURE. L,AYANT DIT DANS LE PASSE DEUX FOIS ET DEUX FOIS CENSURE. SI L,OLJ VEUT FAIRE UN HEROS STRATEGE DE QUI IL VEUT QU,IL NE NOUS FASSE PAS SOUFFRIR L,INEPTIE.

    LA LIBRE EXPRESSION

    12 h 24, le 26 octobre 2023

  • Les modérateurs de ce journal sont aussi objectifs que les journalistes qui se permettent de noircir des pages à la gloire des fossoyeurs de leur pays en omettant volontairement de relater les crimes odieux perpétrés sur les libanais pour étendre son diktat et renforcer sa mainmise sur notre pays par la force des armes. Si ça n’est pas honteux je ne sais pas comment le qualifier. Et ça n’est pas en nous censurant que vous arriverez à nous faire taire.

    Sissi zayyat

    11 h 57, le 26 octobre 2023

  • Vous avez oubliés l’assassinat de Hariri dont le hezb a été trouvé coupable ainsi que les autres assassinats politique. En plus de la grosse faute d’avoir participer en 2005 à la manif pro syrienne qui a confirmé son allégeance à la Syrie .

    Roger Xavier

    10 h 45, le 26 octobre 2023

  • Il est temps que les fidèles de la cause Palestiniene se penchent sur les intérêts des Palestiniens et l'établissement de l'État Palestinien, plus tôt que d'obsédés sur la haine pour détruire l'état de l'occupation.

    Sarkis Dina

    09 h 57, le 26 octobre 2023

  • La guerre, la guerre, toujours la guerre! sans elle, il n'est plus rien. Qu'on se souvienne combien il était désespéré quand Israël a annoncé. en 2000, son intention de se retirer du Liban. Heureusement pour lui, son copain Hafez lu a sauvé la mise en inventant la (mauvaise) blague des Fermes de Chebaa. Si jamais, en Israël, les colombes finissaient par l'emporter sur les faucons, que deviendrait-il, le pauvre! Un grand merci de sa part à Bibi!

    Yves Prevost

    07 h 44, le 26 octobre 2023

  • Entièrement d’accord sur Hassan Nasrallah pour délivrer le Sud Liban de l’emprise sioniste, et pour les maintiens de ses armes uniquement pour la délivrance de ce Sud Ibanez de l’occupation sioniste, Hassan Nasrallah doit moins s’occuper de la politique libanaise et ne se mêler à la guerre contre Israël que sur La Défense de de la reconnaissance d’un état palestinien de 1967 au risque de combattre les sionistes a l’intérieur d’Israël, mais comme pour l’obliger à reconnaître un état palestinien et non à chasser Israël de la Palestine. Les responsables de la création de l’état d’israel, en premier lieu l’Allemagne nazisme, l’URSS, en troisième lieu l’Angleterre grâce à la déclaration Balfour, puis viennent tous ceux qui ont reconnus l’état d’Israël en 1948 et ceux tour récemment. Sans les incriminer, je pense que le mieux était de leur proposer en échange de leurs reconnaissance, que l’état d’Israël reconnaisse l’état de Palestine en contrepartie. Honte à vous,

    Mohamed Melhem

    07 h 18, le 26 octobre 2023

  • Tiens cela me rappelle l'Allemagne au 20e siècle, dans les années 30 à 45!

    Marwan Takchi

    01 h 35, le 26 octobre 2023

Retour en haut