Rechercher
Rechercher

Sport - Bundesliga

Dortmund laisse filer le titre dans les bras du Bayern

Tenu en échec à domicile par Mayence (2-2), le Borussia Dortmund a raté l’occasion de remporter la Bundesliga aux dépens des Munichois qui remportent leur onzième titre consécutif après s’être imposé à Cologne sur le fil

(2-1).

Dortmund laisse filer le titre dans les bras du Bayern

Sebastien Haller se prenant la tête après son penalty manqué contre Mayence (2-2) lors de la dernière journée de Bundesliga privant le Borussia Dortmund du titre. Ina Fassbender/AFP

Le Bayern Munich a remporté à la différence de but aux dépens de Dortmund un onzième titre consécutif de champion d’Allemagne, grâce à sa victoire samedi à Cologne (2-1) et à l’énorme désillusion pour le Borussia contre Mayence (2-2), samedi à l’issue d’une incroyable dernière journée de Bundesliga.

Le Bayern, qui accusait deux points de retard sur Dortmund à l’entame de cette dernière journée, peut remercier Jamal Musiala, buteur providentiel à la 89e minute, qui lui a offert une victoire étriquée à Cologne, tout autant que Dortmund, qui avait toutes les cartes en main pour mettre fin à l’hégémonie bavaroise, mais qui s’est sabordé à domicile arrachant un match nul impensable.

Un but de Kingsley Coman pour le Bayern dès la 9e minute de jeu, une ouverture du score de Mayence dans le Westfalenstadion, citadelle imprenable du Borussia Dortmund, un penalty manqué par Sébastien Haller pour le BVB et un deuxième but de Mayence.

En l’espace d’une vingtaine de minutes, la course pour le titre de champion d’Allemagne a viré à l’après-midi cauchemardesque pour Dortmund et au rêve éveillé pour le Bayern, mal en point après sa défaite la semaine dernière contre le RB Leipzig (3-1) à domicile.

Pour son soixantième anniversaire, la Bundesliga s’est ainsi offert un changement de leader lors de la dernière journée, du jamais-vu depuis mai 2000, lorsque le Bayern, déjà lui, avait battu Brême et profité de l’impensable défaite du Bayer Leverkusen sur la pelouse du promu Unterhaching (2-0), en périphérie sud de Munich, pour remporter le titre.

Westfalenstadion sonné

Signe que la Ligue allemande ne tablait pas vraiment sur un tel scénario, le trophée qui a été remis samedi au capitaine du Bayern Munich Manuel Neuer dans le stade de Cologne n’est qu’une réplique.

L’original se trouvait à une petite centaine de kilomètres de là, dans le Westfalenstadion, où les 81 365 spectateurs (sans compter les dizaines de milliers de supporters dans les rues de Dortmund) sont restés de très longues minutes sonnés par la cruelle issue d’une saison forte en rebondissements.

Le véritable Schale, nom du trophée remis au champion, fera le voyage de la Ruhr industrielle vers la capitale de la Bavière, pour des célébrations bien plus festives que prévu après un tel retournement de situation lors de cette dernière journée.

Rendez-vous est donné aux supporters du Bayern dimanche en fin d’après-midi sur la Marienplatz et des héros attendus au balcon de l’hôtel de ville de Munich vers 17h30.

Loin de son habituelle ultradomination du championnat d’Allemagne depuis l’exercice 2012/13, le Bayern Munich a été traversé tout au long de la saison de hauts et de bas, constant dans l’inconstance mise à part une belle période d’euphorie à l’automne (onze victoires et un match nul toutes compétitions confondues en sept semaines jusqu’au Mondial 2022).

Kahn et Salihamidzic débarqués

Sans véritable avant-centre pour remplacer Robert Lewandowski parti à l’été 2022 au FC Barcelone, il n’a pas été aussi réaliste que les saisons précédentes, concédant le match nul ou la défaite à huit reprises après avoir mené au score et laissant ainsi 19 points en cours de rencontre, qui ont failli le faire tomber de son piédestal.

Le club a été agité en coulisses, avec notamment un inattendu et surprenant changement d’entraîneur fin mars, Thomas Tuchel remplaçant Julian Nagelsmann, écarté au moment d’aborder les semaines décisives.

Éliminé en quarts de finale de la Coupe d’Allemagne par Fribourg, puis en quarts de la Ligue des champions par Manchester City, le Bayern de Tuchel a finalement réussi à sauver in extremis sa saison avec le titre de champion.

Ce 33e sacre national pour le « Rekordmeister » est toutefois autant dû aux performances munichoises qu’aux nombreux actes une nouvelle fois manqués par le Borussia.

Il apporte un léger baume au cœur des supporters du Bayern qui ont peu apprécié le pari extrêmement risqué des dirigeants munichois, le président du directoire Oliver Kahn et le directeur sportif Hasan Salihamidzic, de changer d’entraîneur au début du printemps.

Malgré le titre de champion, ces deux légendes du club ont fait les frais d’une fin de saison tumultueuse qui a failli se terminer sans titre pour le Bayern, ce qui n’est plus arrivé au Rekordmeister depuis 2011.

Quelques minutes après la fin du match, le Bayern les a démis de leur fonction. Kahn est remplacé par Jan-Christian Dressen, qui était jusqu’à présent vice-président du directoire en charge des finances. Le remplaçant de « Brazzo » Salihamidzic reste à trouver.

La zone de turbulence continue ainsi, pour un club absent pour la troisième saison consécutive du dernier carré de la Ligue des champions, après des sorties prématurées contre le Paris SG en 2021 et de façon plus inattendue contre Villarreal en 2022.

Source : AFP

Le Bayern Munich a remporté à la différence de but aux dépens de Dortmund un onzième titre consécutif de champion d’Allemagne, grâce à sa victoire samedi à Cologne (2-1) et à l’énorme désillusion pour le Borussia contre Mayence (2-2), samedi à l’issue d’une incroyable dernière journée de Bundesliga.Le Bayern, qui accusait deux points de retard sur Dortmund à l’entame de...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut