Rechercher
Rechercher

Politique - Éclairage

Quand les soutiens politiques de Salamé l’abandonnent à son sort

Les figures et partis qui affichaient traditionnellement leur appui au gouverneur de la BDL observent un mutisme total depuis le début des interrogatoires des enquêteurs européens.

Quand les soutiens politiques de Salamé l’abandonnent à son sort

Le gouverneur de la Banque du Liban Riad Salamé, le 20 décembre 2021. Photo Joseph Eid/AFP

« On ne change pas d’officiers pendant la guerre. » Par ces propos, le Premier ministre sortant Nagib Mikati son soutien au gouverneur de la Banque du Liban Riad Salamé. En avril 2020, le président de la Chambre Nabih Berry mettait déjà...
« On ne change pas d’officiers pendant la guerre. » Par ces propos, le Premier ministre sortant Nagib Mikati son soutien au gouverneur de la Banque du Liban Riad Salamé. En avril 2020, le président de la Chambre Nabih Berry mettait déjà...
commentaires (9)

La mafia libanaise a dépassé celle italienne et sud américaine

Eleni Caridopoulou

16 h 45, le 18 mars 2023

Tous les commentaires

Commentaires (9)

  • La mafia libanaise a dépassé celle italienne et sud américaine

    Eleni Caridopoulou

    16 h 45, le 18 mars 2023

  • TOUS LES ESCROCS VONT ÊTRE BIEN CUITS ! Nous sommes très curieux de l'iceberg au plus tôt ! Un grand indice : les americains ont lâché Salamé leur poulain ! Mais je soupçonne que la faillite du Credit Suisse , dirigé par un israelien , Mr Lehman , est due a la volonté de nous aneantir , vu que les milliards qui ont fui le Liban ont été se refugier dans cette banque en faillite ! Et c'est un complot sournois pour que les americanosionistes puissent contraindre le Liban exangue à consentir enfin à NATURALISER tous les refugiés palestiniens et syriens contre quelques misérables milliards qui seront sa seule planche de salut

    Chucri Abboud

    15 h 36, le 18 mars 2023

  • Le titre devrait être "Quand les soutiens politiques du Peuple l’abandonnent à son sort", avec ou sans Salamé, ces soutiens, leaders, ou autres titres flatteurs, sont les vrais vers de charogne qui ne cessent de grossir au depends de la Patrie

    Wlek Sanferlou

    14 h 49, le 18 mars 2023

  • Aucun lâchage en vue, la mafia/oligarchie ne trahit pas son comptable si ce dernier garde le silence. Il est d'ailleurs assez malin pour donner l'impression aux juges de se livrer (mais uniquement sur des généralités macro) sans aborder le détail des pratiques...même si ses avoirs devaient demeurer gelés, allez savoir ce qui n'a pas été identifié et ses commanditaires compléteront la cagnotte avec plaisir

    IBN KHALDOUN

    14 h 09, le 18 mars 2023

  • VEUILLEZ M,EXCUSER. QUI PARLE DE SUPPORTS ? MAIS ILS SONT DES PARTENAIRES ET DES COMPLICES TOUS ENSEMBLE.

    LA LIBRE EXPRESSION

    14 h 02, le 18 mars 2023

  • Il connaît tout et tous. Il n'a qu'à lâcher son frein, et, la vérité se dévoilera sur les détails de la crise financière du pays. Innombrables vraiment.

    Esber

    12 h 41, le 18 mars 2023

  • Ma boule de crystal me dit de patienter encore quelque temps. A l'issue plus que certaine de cette saga judiciaire, 90% de la classe politique, ses descendents, et ses soutiens, vont se retrouver en taule ou, pour les plus chanceux, réfugiés dans une de ces dictatures d'Amérique du Sud, protégés par des régimes encore plus pourris qu'eux.

    Remy Martin

    12 h 00, le 18 mars 2023

  • Les soutiens et les adversaires politiques de Riad Salamé sont aussi sinon plus responsable que lui de la banqueroute

    Tabet Ibrahim

    10 h 20, le 18 mars 2023

  • Monsieur Maalouf , assez de discours populistes, le CPL à l’instar des autres partis politiques, fait partie du système qui a contribué à la destruction des institutions de pays et à sa faillite. Déjà qu’il assume son échec dans le domaine de l’Energie sans parler des opérations douteuses qui s’y sont déroulées tel que la location des barges turques qui ont coûté des milliards au lieu de la construction de nouvelles centrales

    Lecteur excédé par la censure

    09 h 26, le 18 mars 2023

Retour en haut