Rechercher
Rechercher

Agenda - Associations

Des dons d’Europe pour soutenir l’éducation au Liban via CASZ et ALAM-Suisse

Maintenir le niveau d’éducation qui caractérise la jeunesse libanaise tel qu’il était jusqu’à il y a trois ans est devenu une priorité ayant des répercussions aussi bien auprès des Libanais résidents que de ceux vivant hors du pays.

Si la diaspora en Amérique et en Australie commence à réagir, c’est essentiellement en Europe que se trouvent actuellement les donateurs libanais et amis du Liban qui redoublent d’efforts, grâce à des actions locales concertées comme la création d’associations et de moyens de transfert de fonds qui sont versés intégralement aux écoles libanaises.

Comité aide scolaire de Zahlé

C’est le cas du CASZ*, le Comité aide scolaire de Zahlé, association qui a vu le jour en 2020, dont l’action est axée sur le soutien direct aux écoles dans les régions limitrophes, et qui s’accompagnera bientôt de conférences et séminaires afin d’optimiser les résultats au vu des aides reçues.

En deux ans, le nombre des écoles bénéficiant du soutien du CASZ est passé de 14 en 2020, dans la ville de Zahlé, à 41 écoles en 2022, réparties comme suit : 20 à Zahlé et dans la Békaa (Qabb Élias, Kaa), 11 au Liban-Nord (Monjez, Andket, Qobayate, Beit Mellat, Rahbé, Cheikh Taba, Halba, Miniara, Cheikh Mohammad, Zghorta) et 10 au Liban-Sud (Saïda, Jezzine, Tyr, Marjayoun, Tebnine).

Quelque 23 404 élèves et 1 952 enseignants libanais fréquentent ces établissements, dont certains ont été dotés de panneaux solaires afin de diminuer les frais fixes. Les donations en espèces recueillies pour l’année scolaire 2022-2023 se sont élevées à 762 000 dollars américains, couvrant 5 655 élèves et 2 344 enseignants et administrateurs.

L’espoir demeure d’amplifier cette opération et de passer à la vitesse supérieure en 2023, en augmentant les subventions à partir de l’étranger en particulier et en élargissant le domaine d’action à 35 nouvelles écoles, toujours dans les régions limitrophes de la Békaa, du Nord et du Sud, comme le soulignent les responsables du CASZ.

Pour le président du conseil municipal de Zahlé, Assaad Zgheib, à la base de cette initiative émanant d’un groupe d’habitants de cette ville, le mot d’ordre reste l’enseignement de qualité. Quant à Walid Khoury, cofondateur de l’association, il estime que la priorité est au développement du réseau des donateurs au sein des communautés libanaises de l’étranger.

ALAM-Suisse partenaire principal

ALAM-Suisse**(Association Liban avenir meilleur) est une association suisse à but non lucratif fondée en 2020, enregistrée en droit suisse et bénéficiant de l’exonération fiscale. ALAM participe à près des trois quarts du budget du CASZ et diversifie ses activités pour le Liban, pourvoyant, en plus de l’aide scolaire, des aides alimentaire, hospitalière et médicale, ainsi que dans l’environnement et le développement durable.

« Le Liban, une nation au bord du gouffre : aidons à son renouveau et faisons renaître l’espoir » : tel est le slogan d’ALAM à l’intention des donateurs, qui sont touchés par la situation dramatique au Liban. ALAM privilégie et encourage la méthode du « matching », consistant à doubler la valeur des dons reçus à partir de ses fonds propres. La question de la gouvernance et de la confiance est essentielle dans ce travail bénévole, aussi bien au niveau de donateurs voulant s’assurer du bon acheminement de leur contribution à la destination finale qu’au niveau du CASZ, en relation directe avec les élèves et leurs familles en difficulté. Le Comité utilise des critères de sélection très poussés et diverses méthodes d’investigation pour confirmer la véracité des informations obtenues, en plus d’une application et d’une base de données informatisées qui ont permis de gagner en efficacité et rigueur.

Le CASZ est audité financièrement par une compagnie internationale, tout en notant que ses frais administratifs varient entre 1 et 1,5 % de ses dépenses totales seulement. C’est-à-dire que pour 1 000 USD reçus de donateurs, 985 USD au moins sont directement déboursés en aides, un des taux de redistribution les plus élevés dans le domaine. De plus, un système de coordination a été mis en place avec des organisations agissant dans le même domaine, rendant cette entreprise encore plus efficace.

Le défi actuel demeure, comme pour l’année précédente, celui d’attirer des dons à la lumière de la crise existante au niveau local et de l’émergence de nouvelles crises au niveau mondial.

*Site internet : www.caszahle.com, e-mail : [email protected],

Tél./Wp : +961/81/211 800

**www.alamsuisse.org


Maintenir le niveau d’éducation qui caractérise la jeunesse libanaise tel qu’il était jusqu’à il y a trois ans est devenu une priorité ayant des répercussions aussi bien auprès des Libanais résidents que de ceux vivant hors du pays.Si la diaspora en Amérique et en Australie commence à réagir, c’est essentiellement en Europe que se trouvent actuellement les donateurs libanais...