Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Iran

Des centaines de manifestants dans le sud-est

Des centaines de manifestants dans le sud-est

Un drapeau de l'Iran. Photo d'illustration AFP

Des centaines de personnes ont manifesté vendredi à Zahedan, dans le sud-est de l'Iran, selon des vidéos diffusées en ligne, trois semaines après des manifestations sanglantes dans cette ville qui ont fait des dizaines de morts.

La ville de Zahedan, capitale de la province du Sistan-Baloutchistan, a été touchée par plusieurs jours de violences déclenchées le 30 septembre lors de manifestations contre le viol d'une jeune fille imputé à un policier, qui ont fait au moins 93 morts selon l'ONG Iran Human Rights, basée à Oslo.

Les médias proches du pouvoir iranien avaient pour leur part décrit les affrontements de Zahedan comme un "incident terroriste" dirigé contre un poste de police et ayant conduit à la mort de cinq membres des Gardiens de la Révolution, l'armée idéologique de la République islamique. Sur l'une des vidéos largement diffusées vendredi sur les réseaux sociaux, on voit des manifestants rassemblés devant une station de police, scandant "Mort au dictateur", en référence au guide suprême iranien l'ayatollah Ali Khamenei. Une autre vidéo, partagée par Radio Farda, une chaîne en persan financée par les Etats-Unis, montre des protestataires réunis après la prière du vendredi, criant "Mort à Khamenei" et "Unité, unité".

Ces slogans hostiles au régime sont parmi les plus répétés lors des manifestations déclenchées par la mort de Mahsa Amini il y a plus d'un mois en Iran. Cette Kurde iranienne de 22 ans est décédée le 16 septembre, trois jours après son arrestation à Téhéran pour avoir, selon la police des mœurs, enfreint le code vestimentaire strict de la République islamique pour les femmes.

Le chef de la police du Sistan-Baloutchistan, le général Ahmad Tahéri, a annoncé à l'agence officielle IRNA l'arrestation "d'environ 57 émeutiers". "Aujourd'hui à midi, après la prière du vendredi à la mosquée Makki à Zahedan, environ 100 à 150 voyous et émeutiers ont scandé des slogans et jeté des pierres sur des magasins, des voitures et des banques", a-t-il déclaré. "Les instigateurs ont été identifiés et la police poursuit ses opérations pour les arrêter".

Situé à proximité de la frontière avec l'Afghanistan et le Pakistan, le Sistan-Baloutchistan est l'une des régions les plus pauvres d'Iran et abrite la minorité baloutche, qui adhère majoritairement à l'islam sunnite  et non au chiisme dominant en Iran.La mosquée Makki à Zahedan est dirigée par l'influent leader de la minorité sunnite au Sistan-Baloutchistan, le religieux Molavi Abdol Hamid. Militants et ONG déplorent de longue date que la région soit victime de discrimination de la part du pouvoir religieux chiite de Téhéran, avec un nombre disproportionné de Baloutches tués dans des heurts avec les forces de l'ordre chaque année ou condamnés et exécutés. 


Des centaines de personnes ont manifesté vendredi à Zahedan, dans le sud-est de l'Iran, selon des vidéos diffusées en ligne, trois semaines après des manifestations sanglantes dans cette ville qui ont fait des dizaines de morts.
La ville de Zahedan, capitale de la province du Sistan-Baloutchistan, a été touchée par plusieurs jours de violences déclenchées le 30 septembre lors de...