Dossiers

Jeunesse

Jeunesse

Enfants au Horch el-Eid, 1969. via oldbeiruthlebanon (Instagram)

La jeunesse et l’enfance ne seront pas en reste lors de ce festival Beyrouth Livres. Non seulement les invités qui créent pour les plus jeunes sont nombreux, mais ils investissent le festival dans des rencontres multiformes allant de l’atelier à la réalisation de fresques en passant par des projections et des rencontres.

On se souvient, à printemps dernier, de l’enthousiasme des enfants lors du Grand Atelier d’Aurélie Neyret, lorsque la dessinatrice avait, sur la scène du théâtre Montaigne de l’Institut français, discuté avec eux à bâtons rompus, puis leur avait appris, étape par étape, à dessiner son personnage de Cerise. Sur ce même principe, ce ne sont pas moins de trois nouveaux Grands Ateliers qui seront proposés aux jeunes festivaliers.

Un premier avec Serge Bloch, illustrateur de renom, qui a notamment mis son style lâché, au trait nerveux, tout en économie, au service de l’incontournable série Max et Lili. Serge Bloch profitera également de sa présence sur le campus de l’Institut français pour proposer une fresque de grand format, qu’il laissera ensuite les enfants compléter tout au long d’un week-end. La scène sera ensuite investie par Dorothée de Monfreid, auteure de la tendre et drôle série d’albums animaliers Les Toutous, puis par Marc Boutavant, dessinateur entre autres de la série Ariol, sur des scénarios d’Emmanuel Guibert et qui ravit les plus petits tant en recueils papier qu’en série animée.

Le livre et l’animation avançant bien souvent main dans la main, le festival Beyrouth Livres accueille également l’une des figures majeures de l’animation française. Créateur et réalisateur du mythique Kirikou (mais aussi d’Azur et Asmar ou Dilili à Paris), Michel Ocelot sera de la partie, et présentera notamment, à Beyrouth et dans les différentes antennes de l’Institut français, son nouveau film en avant-première : Le Pharaon, le sauvage et la princesse. Le film compile trois récits : une épopée de l'Égypte antique, une légende médiévale de l'Auvergne et une fantaisie du XVIIIe siècle.

Le public scolaire est par ailleurs au centre de ces dix jours de festival. Parmi la soixantaine d’écoles qui accueillent des auteurs, nombreuses sont celles qui donnent la parole aux auteurs et illustrateurs jeunesse. Les écoles participeront également en nombre à l’évènement « Le Quart d’heure de la lecture », en collaboration avec le CNL, déjà à l’initiative d’un quart d’heure similaire en France l’an dernier. Il sera proposé aux libanais d’arrêter toute activité pendant quinze minutes, le lundi 24 octobre à 11h15, le temps de lire quelques paragraphes ou pages d’un livre-plaisir. Bien que l’évènement soit destiné à tout un chacun, les classes scolaires seront, à n’en pas douter, nombreuses au rendez-vous.

Une mise en bouche en périodes scolaires qui s’ouvre ensuite sur une programmation du week-end du 29 et 30 octobre dont une large partie est résolument tournée vers un public jeune et familial.

Tout le long du week-end, dans l’enceinte de l’Institut français de Beyrouth, les ateliers d’écriture, de dessin ainsi que des lectures et spectacles pour la jeunesse se succèderont. Les vitres de l’Institut français seront également mises à disposition des enfants, feutres spéciaux en mains, pour dessiner librement.

Ils pourront également bavarder avec Mehdi Annassi, illustrateur marocain, qui réalisera en direct une grande fresque sur les murs de l’Institut.

Notons également que le réseau des bibliothèques publiques Assabil, toujours au rendez-vous lorsqu’il s’agit de promouvoir la lecture chez les plus jeunes, proposera en fin de semaine des ateliers et lectures de contes pour les enfants.

La Jeunesse au Festival :

Grand atelier de dessin avec Serge Bloch, lundi 24 octobre de 15h30 à 17h (Salle Montaigne, l’Institut français du Liban).

Grand atelier de dessin avec Dorothée de Monfreid, samedi 29 octobre à 14h (Grande Scène, Institut français du Liban).

Grand atelier de dessin avec Marc Boutavant, dimanche 30 octobre à 14h (Grande Scène, Institut français du Liban).

Projection Le Pharaon, Le Sauvage et La Princesse avec Michel Ocelot, dimanche 30 octobre à 11h (Salle Montaigne, Institut français du Liban).

La jeunesse et l’enfance ne seront pas en reste lors de ce festival Beyrouth Livres. Non seulement les invités qui créent pour les plus jeunes sont nombreux, mais ils investissent le festival dans des rencontres multiformes allant de l’atelier à la réalisation de fresques en passant par des projections et des rencontres.On se souvient, à printemps dernier, de l’enthousiasme des enfants...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut