Rechercher
Rechercher

Société - Pédagogie

Fortifier les maths grâce aux jeux vidéo : le pari prometteur d’une start-up

Sila développe des jeux vidéo éducatifs en collaboration avec l’ONG MMKN. Au cours de l’année dernière, leurs jeux ont été testés par les élèves de trois écoles, à Beyrouth et Mansourieh.

Fortifier les maths grâce aux jeux vidéo : le pari prometteur d’une start-up

Testé par 150 élèves de 6e et de 5e, le jeu vidéo développé par Sila et MMKN propose une autre manière d’enseigner les mathématiques. Photo fournie par Mike Harb

Apprendre les mathématiques en jouant sur son ordinateur, c’est l’idée développée par la jeune start-up libanaise Sila et appliquée en collaboration avec l’ONG MMKN. Testés dans des classes de 6e et de 5e, dans deux écoles privées et une école publique à Beyrouth et Mansourieh (Metn), au cours de la dernière année scolaire, les jeux vidéo ont séduit élèves et professeurs et proposent de nouvelles opportunités pédagogiques.

Mike Harb, jeune entrepreneur de 24 ans, a voulu réunir deux univers d’ordinaire dissociés, l’éducation et les jeux vidéo. « J’ai réalisé combien les mathématiques étaient présentes dans de nombreux jeux. J’avais beaucoup d’idées pour relier cela à l’éducation », raconte le fondateur de Sila. Autodidacte en programmation informatique et passionné de jeux vidéo depuis l’enfance, il décide de développer des jeux destinés à l’apprentissage des mathématiques avec un ami designer. Leur dernier projet est un jeu d’aventures à la 3e personne (quand on ne voit pas le jeu à travers les yeux du personnage) dans lequel les élèves doivent réparer les différentes parties d’un ordinateur en résolvant additions, soustractions et fractions. S’ils se trompent, la température du processeur augmente jusqu’à la surchauffe et la fin de la partie.

Aussi populaire que Minecraft !

En collaboration avec l’ONG MMKN, qui travaille avec plus d’une centaine d’écoles au Liban, le jeu a pu être testé par 150 élèves de trois établissements depuis février 2022. Afin de déterminer l’intérêt pédagogique du projet, les classes ont été divisées en deux groupes, l’un ayant accès au jeu et l’autre non. Le résultat est sans appel. « Nous avons évalué les élèves avant et après. La motivation était meilleure chez ceux qui ont joué au jeu, et leurs notes aussi », explique Mike Harb. Au-delà des résultats, les élèves concernés ont beaucoup apprécié le jeu et ont tout de suite demandé s’il était possible d’y rejouer chez eux. « Ils ont autant aimé jouer à notre jeu qu’à Minecraft ! » l’un des jeux les plus populaires actuellement auprès des jeunes, s’étonne l’entrepreneur.

Le principe de cette collaboration est simple, MMKN apporte la base éducative et Sila la création du jeu vidéo. L’initiative a d’ailleurs été récompensée par la fondation Asfari et Make Sense Lebanon le 1er juillet dernier. Ce prix va permettre aux deux organisations de développer un nouveau jeu qui sera lui aussi testé dans les salles de classe dès la rentrée 2022-2023. « Le dispositif est gratuit et les élèves peuvent ensuite conserver le jeu sur leur ordinateur », précise Mike Harb. Une fois le développement du prochain jeu terminé, les élèves d’une soixantaine d’écoles publiques qui collaborent déjà avec MMKN auront l’opportunité de découvrir cette nouvelle manière d’apprendre les mathématiques.


Apprendre les mathématiques en jouant sur son ordinateur, c’est l’idée développée par la jeune start-up libanaise Sila et appliquée en collaboration avec l’ONG MMKN. Testés dans des classes de 6e et de 5e, dans deux écoles privées et une école publique à Beyrouth et Mansourieh (Metn), au cours de la dernière année scolaire, les jeux vidéo ont séduit élèves et professeurs et...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut