Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient - Algérie

Des journalistes du « Watan » dénoncent « une violation du droit de grève »

Une cinquantaine de journalistes du quotidien francophone algérien el-Watan, menacé de fermeture après 31 ans d’existence, ont dénoncé dimanche une « violation du droit de grève » de la part des dirigeants du journal. « Nous, journalistes-salariés d’el-Watan, sommes scandalisés par le comportement irresponsable de la direction qui a tenu à faire paraître le journal en dépit du fait que le personnel ait décidé de reprendre son mouvement de grève », écrit le collectif dans une pétition. L’édition de samedi a été confectionnée par les actionnaires du journal qui ont « brisé » la grève, poursuit le collectif. Les 150 employés d’el-Watan, qui n’ont pas été payés depuis sept mois, ont entamé le 12 juillet une grève de deux ou trois jours chaque semaine, réclamant leurs salaires tout en disant lutter pour la survie d’el-Watan. Cités par les médias algériens, les actionnaires du journal justifient la situation par le fait que tous les comptes de l’entreprise sont bloqués à cause d’un litige avec l’administration fiscale et la banque.


Une cinquantaine de journalistes du quotidien francophone algérien el-Watan, menacé de fermeture après 31 ans d’existence, ont dénoncé dimanche une « violation du droit de grève » de la part des dirigeants du journal. « Nous, journalistes-salariés d’el-Watan, sommes scandalisés par le comportement irresponsable de la direction qui a tenu à faire paraître le...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut