Rechercher
Rechercher

Lifestyle

Brève

Musique

Hot Chip, électro pour danser sous une pluie de cendres

Dans la grande tradition des musiques exutoires, Hot Chip, groupe électro britannique, propose un album-remède à un monde secoué de spasmes sanitaires, géopolitiques ou environnementaux.

Le titre Freakout/Release (qu’on peut traduire grossièrement par Panique/Libération) colle à une époque coincée dans un grand huit d’émotions. À peine la crise du Covid-19 semblait-elle être moins aiguë que l’invasion russe en Ukraine survenait. Puis l’été ne fut que dérèglements climatiques en cascade.

Le morceau le plus dansant du disque, le premier, s’appelle Down (Effondré). Les autres sont à l’avenant, comme Broken (Brisé) ou The Evil that Men Do (Le mal que les hommes font). Et même une chanson baptisée d’un prénom féminin, Eleanor (célèbre dans la pop depuis le Eleanor Rigby des Beatles) recèle des paroles bien inquiétantes.

Mais, à l’image du I Will Survive de Gloria Gaynor, fleuron disco sur les débris d’une relation toxique, Freakout/Release est un appel général à rallier le dancefloor. Sauf que le côté « survie » n’émerge pas souvent dans les textes.

« C’est un disque ambivalent », commente Antoine Dabrowski, directeur d’antenne de Tsugi Radio, webradio du magazine français éponyme. « Il y a d’abord ce démarrage pétaradant, avec des références à Prince, la Motown, rappelant à bon escient que les musiques “dance” ont une histoire, viennent des musiques noires, de Detroit », développe-t-il. C’est un devoir de mémoire musicale qu’on retrouve aussi dans les disques de Drake, Honestly, Nevermind, et Beyoncé, Renaissance, sortis cet été.

Hot Chip, comme beaucoup d’autres artistes, n’a pas pu se tourner dans les moments difficiles vers un de ses appuis, Philippe Zdar, producteur-star français (Beastie Boys, Kanye West, Phoenix, etc.) disparu accidentellement en 2019 et qui s’impliquait bien au-delà des studios avec ses musiciens complices.

Source : AFP


MusiqueHot Chip, électro pour danser sous une pluie de cendresDans la grande tradition des musiques exutoires, Hot Chip, groupe électro britannique, propose un album-remède à un monde secoué de spasmes sanitaires, géopolitiques ou environnementaux. Le titre Freakout/Release (qu’on peut traduire grossièrement par Panique/Libération) colle à une époque coincée dans un grand huit...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut