Rechercher
Rechercher

Politique - Cette année où tout a basculé / Récit

L'impossible mission des Marines à Beyrouth

C’était il y a quarante ans. Une année de poussière et de sang pour le Liban. De coups de théâtre et de rumeurs qui deviennent réalité. De clochards qui réapparaissent en espions et d’Israéliens qui s’invitent à Bickfaya pour un enterrement. Elle n’est pas unique en son genre. Mais elle a été épiée par les caméras du monde entier. C’est l’année 1982. Celle de la drôlement nommée opération « Paix en Galilée » et de la présidence la plus courte de l’histoire du pays. Celle des faux adieux de Yasser Arafat et d’un massacre de civils camouflé sous une décharge à ordures. Une débâcle. Un nouveau « Stalingrad ». L’année où tout a changé. L’année où rien n’a changé pour le Liban. Quatrième épisode de notre série dédiée à cet été où tout a basculé.

L'impossible mission des Marines à Beyrouth

Des soldats américains dans le secteur de l’AIB le 29 septembre 1982 ©Archives « L’OLJ »

Alors que Ronald Reagan s’apprête à monter pour la dernière fois à bord du Marine Force One, lors de l’investiture de George H.W. Bush en 1989, il confie à son attaché de presse Marlin Fitzwater que le seul regret qu’il a eu durant son mandat...
Alors que Ronald Reagan s’apprête à monter pour la dernière fois à bord du Marine Force One, lors de l’investiture de George H.W. Bush en 1989, il confie à son attaché de presse Marlin Fitzwater que le seul regret qu’il a eu durant son mandat...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut